Philippe Herreweghe : "le baroque j'évite un peu, j'en ai vraiment trop fait !"

Le chef d'orchestre Philippe Herreweghe à Bruxelles en 2016
Le chef d'orchestre Philippe Herreweghe à Bruxelles en 2016 ©AFP - Dirk Waem
Le chef d'orchestre Philippe Herreweghe à Bruxelles en 2016 ©AFP - Dirk Waem
Le chef d'orchestre Philippe Herreweghe à Bruxelles en 2016 ©AFP - Dirk Waem
Publicité

Le chef belge Philippe Herreweghe, qui a soufflé ses 75 bougies il y a quelques jours, vient aussi de célébrer l'anniversaire de l'Orchestre des Champs-Elysées, un ensemble pionnier dans l’interprétation des répertoires classique et romantique sur instruments d’époque qu'il a fondé il y a 30 ans.

Avec

Le chef d'orchestre belge, qui dirige l'Orchestre Philharmonique de Radio France ce mercredi 25 mai à la Maison de la radio dans un programme Brahms (Concerto n° 2 pour piano avec Nelson Goerner et Symphonie n° 1), a également une riche actualité discographique : en plus de deux nouveaux albums de madrigaux consacrés à Carlo Gesualdo et à Claudio Monteverdi, Philippe Herreweghe vient de paraitre un coffret "Bach", qui compile des oeuvres enregistrées avec le Collegium Vocale de Gand au cours des dix dernières années, tous parus sur son label Phi, fondé en 2010.

Mais notre invité n'aime pas être assimilé uniquement à la musique baroque et à Jean-Sébastien Bach, et il navigue depuis longtemps dans de nombreux répertoires, avec une préférence ces dernières années pour la musique de la Renaissance tardive et le XIXème siècle. "Il y a une démarche qui consiste à faire découvrir au public des compositeurs moins connus, c'est fantastique de faire ça mais à mon âge j'ai soif de compositeurs géniaux ! Et il y a encore du travail : Gesualdo par exemple est connu surtout car il a tué sa femme, mais qui connait vraiment Gesualdo ? Très peu de gens finalement. C'est aussi le cas pour Sibelius, ou même pour Dvorak... beaucoup de gens ne connaissent souvent que leur nom."

Publicité
Reportage
4 min

Programmation musicale

  • 08h34
    Messe en si min BWV 232 : Osanna in excelsis (Choeur)
    Messe en si min BWV 232 : Osanna in excelsis (Choeur)
    Jean Sebastien Bach (Compositeur)
    Messe en si min BWV 232 : Osanna in excelsis (Choeur)

    Philippe Herreweghe (Chef d'orchestre), Collegium Vocale De Gand, Dorothee Mields (Soprano), Hana Blazikova (Soprano), Damien Guillon (Haute-contre), Thomas Hobbs (Ténor), Peter Kooij (Basse (voix))

    Album Messe en si min BWV 232
    Label Outhere (LPH004)
  • 08h38
    Messe en si min BWV 232 : Osanna in excelsis II (Choeur)
    Messe en si min BWV 232 : Osanna in excelsis II (Choeur)
    Jean Sebastien Bach (Compositeur)
    Messe en si min BWV 232 : Osanna in excelsis II (Choeur)

    Philippe Herreweghe (Chef d'orchestre), Collegium Vocale De Gand (Chœur)

    Album Jean Sébastien Bach : Messe en si min BWV 232 (1998)
    Label Harmonia Mundi (HMC 901614/15)
  • 08h43
    A un giro sol de' bell' occhi lucenti SV 84
    A un giro sol de' bell' occhi lucenti SV 84
    Claudio Monteverdi (Compositeur)
    A un giro sol de' bell' occhi lucenti SV 84

    Philippe Herreweghe (Chef d'orchestre), Miriam Allan (Soprano), Barbora Kabatkova (Mezzo-soprano), Alex Potter (Contre-ténor), Benedict Hymas (Ténor), Tore Tom Denys (Ténor), Jimmy Holliday (Basse (voix)), Michele Pasotti (Luth), Collegium Vocale De Gand (Chœur)

    Album Monteverdi : Anima dolorosa (2022)
    Label PHI (LPH037)
  • 08h53
    Les nuits d'été : L' ile inconnue - pour mezzo soprano et orchestre
    Les nuits d'été : L' ile inconnue - pour mezzo soprano et orchestre
    Hector Berlioz (Compositeur)
    Les nuits d'été : L' ile inconnue - pour mezzo soprano et orchestre

    Philippe Herreweghe (Chef d'orchestre), Brigitte Balleys (Mezzo-soprano), Orchestre des Champs Elysées

    Album Berlioz / Les nuits d'ete op 7 / Herreweghe (1995)
    Label Harmonia Mundi (HMC 901522)

L'équipe