L'artiste japonaise Hatis Noit - Özge Cöne
L'artiste japonaise Hatis Noit - Özge Cöne
L'artiste japonaise Hatis Noit - Özge Cöne
Publicité
Résumé

Une voix qui se multiplie, qui peut être tantôt douce, tantôt presque criée à l’image des chants populaires de l’Europe centrale, une voix aussi chantée avec un lyrisme déroutant. Cette voix, c’est celle d’Hatis Noit.

En savoir plus

« La voix humaine est notre instrument le plus ancien, le plus primitif, le plus puissant. Je l’utilise pour décrire les nombreux sons de la nature, un langage qui ne suit pas de logique et pourtant forme une belle conversation qui ne se limite pas aux mots comme dans notre langage humain. Je veux que ma musique nous le rappelle. »

Voici ce que dit l’artiste japonaise Hatis Noit pour présenter son travail. Fin juin 2022, elle sortait son premier album intitulé Aura. Les huit pistes enregistrées dans ce disque comportent en effet très peu de mots et surtout : aucun autre son que sa voix. Une seule exception fait entendre d’autres sons : c’est dans le titre Inori où la chanteuse est allée capter la nature à 1km de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon. On y entend les vagues, quelques bruits de circulation, les oiseaux, et puis sa voix qui arrive, plus douce que sur les autres morceaux, dans une forme de consolation.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les influences diverses d'Hatis Noit

Son univers ne s’arrête pas aux frontières du Japon. On entend dans sa musique l’influence du Gagaku, nom donné à la musique classique traditionnelle japonaise jouée dans les cours impériales. Mais à l’inverse on y entend aussi l’influence des musiques populaires de pays comme la Bulgarie avec des voix polyphoniques très poussées et qui jouent souvent sur la dissonance. Enfin, la voix d’Hatis Noit côtoie aussi le monde de l’opéra avec, sur la plupart de ses titres, l’utilisation d’une autre de ses voix, tout en vibrato.

6 min

Son nom d’artiste, Hatis Noit, signifie la tige de la fleur de lotus. Une tige qui fait le lien entre le monde bien vivant représenté par la fleur et le monde invisible, inconscient, le monde du souvenir et des esprits représenté par la racine qui termine la tige de l’autre côté. La chanteuse cherche dans sa musique à représenter ce monde de l’au-delà grâce à l’émotion brute des sons qu’elle assemble avec son unique voix.

Le chant comme une révélation

Ce n’est pas si étonnant que la nature soit si présente chez Hatis Noit. Elle est née dans une région sauvage et belle, sur la péninsule de Shiretoko qui veut dire "l’extrémité de la terre”, au nord-est de l’île d’Hokkaido au Japon. Ce n’est pas dans ce coin de paradis qu’elle choisit de débuter le chant, mais dans un autre : au Népal, lors d’un pèlerinage sur le lieu de naissance de Bouddha. Elle a alors 16 ans et entend pour la première fois des chants bouddhistes. Pour elle : c’est une révélation. Hatis Noit sait alors qu’elle utilisera sa voix pour transmettre et exprimer sa vision organique du monde.

En plus de la prouesse d’enregistrer un album avec pour seul instrument sa voix, il faut noter qu’Hatis Noit n’a eu que 8 heures pour enregistrer les 8 pistes qui figurent sur son premier disque Aura sorti chez Erased Tapes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

Programmation musicale

  • 08h39
    Introduction et allegro M 46 - pour harpe quatuor a cordes flute traversière et clarinette
    Introduction et allegro M 46 - pour harpe quatuor a cordes flute traversière et clarinette
    Maurice Ravel (Compositeur)
    Introduction et allegro M 46 - pour harpe quatuor a cordes flute traversière et clarinette

    Jennifer Swartz (Harpe), Timothy Hutchins (Flûte traversière), Neal Gripp (Alto (instrument)), Robert Crowley (Clarinette), Marianne Dugal (Violon), Brian Manker (Violoncelle), Jonathan Crow (Violon), Montreal Chamber Players

    Album Autour de la harpe (2006)
    Label ATMA CLASSIQUE (ACD2 2356)

L'équipe

Aliette de Laleu
Aliette de Laleu
Aliette de Laleu
Production