Dessin de la compositrice et musicienne Maria Theresia Paradis par Faustine Parmantié
Dessin de la compositrice et musicienne Maria Theresia Paradis par Faustine Parmantié
Dessin de la compositrice et musicienne Maria Theresia Paradis par Faustine Parmantié - Faustine Parmantié
Dessin de la compositrice et musicienne Maria Theresia Paradis par Faustine Parmantié - Faustine Parmantié
Dessin de la compositrice et musicienne Maria Theresia Paradis par Faustine Parmantié - Faustine Parmantié
Publicité
Résumé

La musicienne et compositrice autrichienne Maria Theresia Paradis perd la vue enfant, développe une méthode d'alphabet pour écrire la musique et apprend tout d'oreille pour devenir une des musiciennes les plus réputées d'Europe au XVIIIe siècle.

En savoir plus

Vous l’avez sûrement déjà entendu cette sicilienne. C’est un morceau souvent joué en bis, au violon ou au violoncelle avec un accompagnement au piano. A l’origine l'œuvre est écrite pour quatuor avec piano, mais ce sont surtout les arrangements qui ont rendu célèbre cette musique écrite par Maria Theresia Paradis.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Elle, elle est un peu moins célèbre… Musicienne autrichienne née à Vienne en 1759, elle se retrouve sous la protection de Marie-Thérèse d’Autriche. L’impératrice lui offre une solide éducation musicale et à l’âge de 16 ans, Maria Theresia Paradis devient un phénomène musical. Chanteuse et pianiste, elle parcourt l’Europe et commande des œuvres aux compositeurs les plus en vue de l’époque, comme un certain Wolfgang Amadeus Mozart. Il lui a dédié un de ses concertos pour piano, probablement son 18e mais les sources restent un peu floues à ce sujet.

Publicité

À lire aussi : La Sicilienne, à l'origine une danse à l'allure modérée

Maria Theresia Paradis n’était pas une musicienne comme les autres. Dès l’âge de 2 ans, elle commence à perdre la vue et au bout de 3 ans c’est le noir total. Elle apprend la musique à l’oreille et au toucher...

Musicienne, compositrice et inventrice

Mais cela ne gâche en rien son inspiration. Au contraire, la compositrice va petit à petit délaisser la scène pour écrire de la musique : des fantaisies, des cantates, sonates, des concertos et des musiques de scène. Mais les partitions sont presque toutes perdues. Et seule subsiste sa Sicilienne.

Le 1er février 1824, Maria Theresia Paradis meurt dans sa ville natale à Vienne. Quelques années auparavant, elle fondait une école de musique pour jeunes filles où elle enseignait des cours de chant, de piano et de théorie musicale.

Il reste de cette personnalité hors du commun une Sicilienne. Une musique jouée partout, par les plus grands interprètes comme ici la violoncelliste Jacqueline du Pré. Et pourtant on a failli ne pas lui attribuer cette unique œuvre. Samuel Dushkin a découvert la partition, inspirée d’une sonate pour violon de Carl Maria von Weber, et tout à coup le découvreur est devenu le compositeur. Simple malentendu, véritable erreur ou difficulté d’accepter le fait qu’une femme puisse composer un tube en musique classique ?

Au final peu importe tant que la mémoire de cette musicienne, Maria Theresia Paradis continue de vivre au 21e siècle. Pour en savoir plus sur ce personnage, un film inspiré de son histoire est sorti en 2018 : Mademoiselle Paradis, réalisé par Barbara Albert.

À lire aussi : Mademoiselle Paradis, un film de Barbara Albert

Références

Programmation musicale

  • 07h49
    Sicilienne en Mi bémol Maj - arrangement pour violon et piano
    Sicilienne en Mi bémol Maj - arrangement pour violon et piano
    MARIA THERESA VON PARADIS
    Sicilienne en Mi bémol Maj - arrangement pour violon et piano

    Interprètes MARIA THERESA VON PARADIS, ITZHAK PERLMAN

    Album Itzhak Perlman : Encores (2015)
    Label WARNER CLASSICS
  • 07h50
    Concerto nº18 en si bemol maj k 456 : allegro vivace - pour piano et orchestre
    Concerto nº18 en si bemol maj k 456 : allegro vivace - pour piano et orchestre
    WOLFGANG AMADEUS MOZART
    Concerto nº18 en si bemol maj k 456 : allegro vivace - pour piano et orchestre

    Interprètes WOLFGANG AMADEUS MOZART, DANIEL BARENBOIM, DANIEL BARENBOIM

    Album Concertos pour piano n°18 et n°19 (1988)
    Label EMI (7691232)
  • 07h51
    Sicilienne en Mi bémol Maj - arrangement pour violoncelle et piano
    Sicilienne en Mi bémol Maj - arrangement pour violoncelle et piano
    MARIA THERESIA VON PARADIES
    Sicilienne en Mi bémol Maj - arrangement pour violoncelle et piano

    Interprètes MARIA THERESIA VON PARADIES, JACQUELINE DU PRE

    Album Récital Jacqueline du Pré (1995)
    Label EMI (5555292)

L'équipe

Aliette de Laleu
Aliette de Laleu
Aliette de Laleu
Production