La compositrice et claveciniste italienne Maria Teresa Agnesi en portrait.
La compositrice et claveciniste italienne Maria Teresa Agnesi en portrait.
La compositrice et claveciniste italienne Maria Teresa Agnesi en portrait. - Inconnu
La compositrice et claveciniste italienne Maria Teresa Agnesi en portrait. - Inconnu
La compositrice et claveciniste italienne Maria Teresa Agnesi en portrait. - Inconnu
Publicité
Résumé

Un chercheur australien soutient que certaines œuvres de Mozart ont été écrites par sa sœur, Maria Anna. Dans l'histoire de la musique il y a les destins brisés, puis il y a les vies de celles qui ont composé en toute liberté, à l'image de Maria Teresa Agnesi.

En savoir plus

Maria Teresa Agnesi est née à Milan, quelques décennies avant Mozart, en 1718, dans une famille intellectuelle. Sa sœur est devenue une mathématicienne célèbre, et elle, Maria Teresa, une claveciniste, chanteuse et compositrice réputée.

Compositrice d'opéras joués à Milan

Elle compose entre 4 et 6 opéras dont un, Ciro en Arménie, donné pour la première fois dans ce théâtre milanais en 1753 sur un livret écrit par la compositrice. C’est un grand succès. Un historien italien présent à l’une des représentations témoigne de son admiration pour la musicienne :

Publicité

“Elle n’a pas d’égal en Europe. Elle compose avec une telle inspiration, un tel goût, une telle intelligence et expressivité des mots, avec un style si innovant et avec un tel propos qu’elle pourrait impressionner n’importe qui”.

Connue au-delà de l'Italie

Elle parvient à vivre de son métier, de sa musique, aussi parce qu’elle est interprète, brillante claveciniste, et elle bénéficie du soutien des grandes cours européennes. Elle compose des œuvres pour les gouverneurs, princesses, impératrices et autres personnalités puissantes d’Europe. Mais son mariage en 1752 la met en position très difficile financièrement. Son époux la plonge dans la misère et elle meurt le 19 janvier 1799 à Milan criblée de dettes.

À lire aussi : Francesca Caccini, première à l'opéra

Avant cette descente aux enfers, la compositrice parvient à écrire de nombreuses pièces, pour son instrument, le clavecin, mais aussi de la musique pour des ensembles, et pour les deux comme le concerto pour clavecin, dont la partition a été conservée.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour revenir à Mozart, Maria Teresa Agnesi l’a rencontré lors d’un de ses voyages en Italie avec son père en 1770, sans sa sœur cette fois. Il avait 14 ans, et elle 62. Sa présence dans un cercle restreint de personnes appelées pour venir écouter ce jeune prodige, était un signe de sa grande popularité.

À lire aussi : Des œuvres de Mozart ont-elles été composées par sa sœur ?

Sa musique vocale a été enregistrée par l'ensemble italien Il Mosaico dans deux disques, un consacrés à des airs accompagnés par un ensemble instrumental, l'autre reprend quelques airs d'opéras de la compositrice.

Références

Programmation musicale

07h47
Armstrong [let my people go]
Armstrong [let my people go]
Claude Nougaro
Armstrong [let my people go]
Album Anthologie (2003)
Label PHILIPS

L'équipe

Aliette de Laleu
Aliette de Laleu
Aliette de Laleu
Production