"Mains en prière" d'Albrecht Dürer
"Mains en prière" d'Albrecht Dürer
"Mains en prière" d'Albrecht Dürer ©Maxppp - HERBERT NEUBAUER / APA
"Mains en prière" d'Albrecht Dürer ©Maxppp - HERBERT NEUBAUER / APA
"Mains en prière" d'Albrecht Dürer ©Maxppp - HERBERT NEUBAUER / APA
Publicité
Résumé

Cette histoire incroyable a défrayé le monde de l’art : un chanceux a acheté un dessin durant une vente aux enchères pour la modique somme de 30 dollars, avant de constater que l'oeuvre est en réalité un Dürer estimé aujourd'hui à 50 millions de dollars...

En savoir plus

Tout commence en 2016, dans une petite ville du Massachusetts : un homme achète au cours d’une vente aux enchères un dessin représentant la "Vierge Marie" pour la modique somme de 30 dollars. Il ramène le dessin chez lui. L’un de ses amis, qui tient une librairie de livres anciens, trouve que ce dessin ressemble quand même un peu au style d’Albrecht Dürer, le célèbre peintre de la Renaissance allemande. Par hasard, il reçoit quelque temps plus tard dans sa librairie un marchand d’art, et lui demande d’aller voir ce dessin. Le marchand est formel : c’est un Dürer ! Son intuition est la bonne : le panel d’experts réuni ensuite par le British Museum arrivera à la même conclusion.

Comment être sûr qu’il s’agit d’un Dürer?

Il y a déjà un motif qui apparait en filigrane sous la forme d’un trident, ce qui est une signature de Dürer. Mais aussi le papier même du dessin, très rare à l’époque, qui était spécialement réalisé par un mécène de Dürer. Quelques experts pensent toutefois que ce dessin a en fait été réalisé par Hans Baldung, qui était apprenti chez Dürer. Mais il n’empêche : dans tous les cas, c’est une découverte majeure pour le monde de l’art, comme il en arrive très rarement.

Publicité

Comment ce dessin s’est retrouvé au fin fond du Massachusetts ?

C’est absolument romanesque : le dessin a voyagé d’Allemagne en Italie, puis s’est retrouvé au Musée du Louvre avant de finir dans les mains d’un collectionneur français. L’architecte français Jean-Paul Carlhian, a emmené cette œuvre au début du XXème siècle aux Etats-Unis. Mais pour une raison étrange, la famille a ensuite estimé que ce n’était pas un vrai Dürer. Et le dessin s’est donc retrouvé en 2016 dans la vente aux enchères des biens de la famille Carlhian.

Que va devenir le dessin ?

Il est désormais dans une galerie à Londres et devrait probablement passer en vente aux enchères cette année. Son prix devrait sans surprise atteindre des sommets. L’une des dernières œuvres de la Renaissance à avoir été vendu par ce biais était une esquisse de Raphaël vendu en 2012 : 48 millions de dollars. Le marchand d’art qui a découvert ce dessin de Dürer a négocié un accord resté confidentiel, dans lequel le propriétaire de l’œuvre lui donnera une part du montant. A noter que le propriétaire a tenu à rester anonyme.

Références

Programmation musicale

  • 07h51
    O celestial medicina - pour ensemble vocal à 4 voix a cappella / Canciones y villanescas espirituales (Venise 1589)
    O celestial medicina - pour ensemble vocal à 4 voix a cappella / Canciones y villanescas espirituales (Venise 1589)
    Francisco Guerrero
    O celestial medicina - pour ensemble vocal à 4 voix a cappella / Canciones y villanescas espirituales (Venise 1589)

    Interprètes La Colombina, Raquel Andueza, Jose Hernandez Pastor, Josep Benet, Josep Cabre

    Album Francisco Guerrero : Motetes canciones y villanescas (2006)
    Label K617 PRODUCTIONS (K617196)

L'équipe

Antoine Pecqueur
Antoine Pecqueur
Antoine Pecqueur
Production