Levée des restrictions dans les salles de concert : vers un début de reprise pour le monde du spectacle ?
Levée des restrictions dans les salles de concert : vers un début de reprise pour le monde du spectacle ?
 ©Getty - Flora Meirhaeghe / EyeEm
©Getty - Flora Meirhaeghe / EyeEm
©Getty - Flora Meirhaeghe / EyeEm
Publicité
Résumé

Antoine Pecqueur revient aujourd'hui sur les annonces faites par Jean Castex jeudi dernier concernant la fin des limitations de jauge dans les établissements recevant du public à partir du 2 février 2022. Face à la levée progressive des restrictions, le monde du spectacle reste prudent.

En savoir plus

Jeudi dernier, le premier ministre Jean Castex à annoncé la fin des limitations de jauge dans les établissements recevant du public à partir du 2 février 2022. Elles étaient jusqu’à présent de 2000 personnes à l’intérieur et 5000 à l’extérieur. Néanmoins, le port du masque reste obligatoire. Et dans un deuxième temps, à partir du 16 février, les concerts debout seront à nouveau autorisés. Cette date marquera aussi la réouverture des discothèques et l’autorisation de consommer, notamment dans les cinémas.

Un début de reprise pour le secteur ?

Il est difficile de le dire, car il y a eu déjà plusieurs phases de réouverture puis de fermeture depuis le début de la pandémie. Le secteur reste donc prudent. Et surtout la grande question va concerner le retour du public. Va-t-il revenir en masse ou bien reste-il échaudé par les annonces successives du gouvernement ? Pour l’instant, il s’est plutôt montré frileux. En ce qui concerne l’activité des artistes, la CGT a appelé les intermittents à manifester ce jeudi. Car même si les contraintes se sont assouplies, le syndicat appelle à être vigilant sur l’indemnisation des contrats perdus et demande une nouvelle prolongation des droits à l’assurance chômage.

Publicité

Vers un assouplissement des règles partout en Europe

En Grande-Bretagne, à partir de jeudi, le port du masque ne sera plus obligatoire dans les lieux culturels. Dans de nombreux pays d’Europe, le secteur culturel tolérait de moins en moins les restrictions. Aux Pays-Bas, des salles de concert se sont transformées la semaine dernière en salons de coiffure éphémères, pour protester contre leur fermeture alors que les professions de contact comme les coiffeurs peuvent à nouveau exercer. On est donc quand même encore loin d’une harmonisation totale, et la relance des grandes tournées internationales ne sera donc pas immédiate.

Le secteur culturel face au pass vaccinal

Le syndicat Profedim, qui réunit les ensembles et les festivals, alerte sur les incohérences et les difficultés qui se posent dans la mise en place du pass vaccinal. Celui-ci est susceptible selon le syndicat de constituer un frein à la liberté d’exercer son métier pour de nombreux artistes, voire d’engendrer de la discrimination à l’embauche. En bref, pour le musicien, soit il se vaccine soit il change de métier. De quoi dans les prochaines semaines compliquer encore plus l’organisation de concerts, de tournées, rendus déjà fragile par la crise. L’activation du pass est possible jusqu’au 31 juillet. Mais Jean Castex a prévenu : il pourrait tout à fait être suspendu si la pression épidémique et surtout hospitalière venait à se réduire fortement et durablement.

Références

Programmation musicale

07h45
Aminta e Fillide HWV 83 : Non si puo dar un cor (Air de Fillide)
Aminta e Fillide HWV 83 : Non si puo dar un cor (Air de Fillide)
Georg Friedrich Haendel
Aminta e Fillide HWV 83 : Non si puo dar un cor (Air de Fillide)

Interprètes Emmanuelle Haïm, Lea Desandre

Album Haendel : Cantates italiennes (2018)
Label ERATO (0190295633622)

L'équipe

Antoine Pecqueur
Antoine Pecqueur
Antoine Pecqueur
Production