Valérie Bonneton ©Getty -  Stephane Cardinale - Corbis / Contributeur
Valérie Bonneton ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis / Contributeur
Valérie Bonneton ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis / Contributeur
Publicité
Résumé

Actrice au cinéma, à la télévision ou au théâtre, notre invitée est aussi une grande mélomane. Petite, on lui a refusé des cours de piano alors elle s'offre ses premières leçons à l'âge de 28 ans. Par ailleurs, elle découvre le cinéma à 12 ans avec le film "Amadeus" de Milos Forman.

En savoir plus

Valérie Bonneton étudie au Cours Florent puis rejoint le prestigieux Conservatoire national d'art dramatique. Elle débute dans la profession entre cinéma et théâtre, deux activités qu'elle mènera de front tout au long de sa carrière. Elle s'initie sur les planches sous la direction d'Antoine Vitez puis connaît le travail de Roger Planchon et Julie Brochen, ou celui de Yasmina Reza grâce à qui elle obtient sa première récompense à la cérémonie des Molières.

Elle débute sur grand écran en 1996 où ses principaux rôles traduisent une prédilection pour la comédie. La télévision lui propose un rôle récurrent en 2007, dans la série déjantée Fais pas ci, fais pas ça. En 2010 elle prend part au casting des Petits mouchoirs mis en scène par Guillaume Canet. L'actrice retrouve également la réalisatrice de ses débuts, Hélène Angel, pour le thriller Propriété interdite (2011), dans lequel elle joue l'épouse fragile et névrosée de Charles Berling.
Privilégiant la comédie et les rôles de femmes au caractère bien trempé, Valérie Bonneton incarne entre autres l'ex-femme de Dany Boon dans Eyjafjallajökull, une bourgeoise souhaitant aider les sans abris dans Le Grand partage ou encore la femme trompée de Didier Bourdon dans Garde alternée

Publicité

Actualité

.
.

Eugénie Grandet, un film de Marc Dugain d’après le roman éponyme d’Honoré de Balzac
Avec Joséphine Japy, Olivier Gourmet, Valérie Bonneton, César Domboy
Dans les salles depuis le 29 septembre

Programmation musicale

Frédéric Chopin
Prélude en la mineur op.28 n°2
Martha Argerich
DG

Wolfgang Amadeus Mozart
Symphonie n°25 en sol mineur K 183 : 1. Allegro con brio
Academy of Saint-Martin-in-the-Fields, Neville Marriner
CARRERE

Ludwig van Beethoven
Sonate pour piano n°14 en ut dièse mineur op.27 n°2 “Clair de lune” : 1. Adagio sostenuto
Radu Lupu
DECCA

Maurice Ravel
Boléro
Orchestre symphonique de Montréal, Charles Dutoit
DECCA

Références

Programmation musicale

  • Concerto n°10 en Ré Maj : Gigue : Pour cordes et basse continue
    Concerto n°10 en Ré Maj : Gigue : Pour cordes et basse continue
    Charles Avison (Compositeur)
    Concerto n°10 en Ré Maj : Gigue : Pour cordes et basse continue

    Nicolau De Figueiredo (Chef d'orchestre), Orchestre Baroque De Seville

    Album L'orchestre baroque de Séville interprète des oeuvres de Domenico Scarlatti et de Charles Avison (2010)
    Label ( OBS (ORQUESTA BARROCA DE SEVILLA) (OBS-002)

L'équipe

Saskia de Ville
Production
Eric Lancien
Réalisation
Pauline Boisaubert
Collaboration