Portrait de Ludwig van Beethoven ©Getty - pictore
Portrait de Ludwig van Beethoven ©Getty - pictore
Portrait de Ludwig van Beethoven ©Getty - pictore
Publicité
Résumé

Robert Fouchet, Véronique Lopez, Lionel Pons et Mehdi Telhaoui élisent la version de référence du Trio « Les Esprits » de Ludwig van Beethoven.

En savoir plus

Critiques invités : Véronique Lopez (France Bleu Provence / France 3), Robert Fouchet (Marseille Concerts), Lionel Pons (professeur) et des étudiants du Conservatoire.

Votez pour votre version préférée du Trio n°5 "Les Esprits" de Beethoven et tentez de gagner le disque France Musique de la semaine.

Publicité

compte-rendu:

Il est reproché au trio Stern / Rose / Istomin duretés d’attaque, problèmes d’équilibre, et une sécheresse de ton qui tient l’auditeur à distance. Que de qualités individuelles pourtant chez ces musiciens d’exception !

Décidément, trois solistes époustouflants ne font pas un trio : le merveilleux violoncelle de Jacqueline du Pré s’envole, pudique et poétique, mais converse de loin avec le piano en retrait de Daniel Barenboim, quand le violon de Pinchas Zukerman semble ailleurs. L’ensemble est jugé mou, la fusion ne prend pas. 

Le premier mouvement selon les Beaux Arts surprend, distingué, mais bien pressé et un brin monochrome : leur Beethoven, rapide pour être rapide, ne possède pas le souffle attendu, et si le toucher de Menahem Pressler illumine le discours, la sagesse excessive du mouvement lent retient l’émotion. 

Quelle fougue, quel esprit, quelle liberté ! On sent ici un vrai trio, complice, familier, qui sait générer les tensions, varier les textures, et surtout s’écouter et se répondre. On aime l’enthousiasme et l’énergie de l’équipe Cassard / Grimal / Gastinel dans ce Beethoven généreux, dont le tempo alerte du mouvement lent, jetant un éclairage neuf sur la partition, n’ira pas sans déconcerter… 

Tout au long du Trio, Frank Braley apporte sa touche discrète et sa musicalité sensible, favorisant la cohésion entre Renaud et Gautier Capuçon et donnant élan et lyrisme à ce Beethoven d’une seule coulée, cohérent en dépit de ses petits relâchements. 

D’emblée les filles du Trio Sōra font souffler audace et élégance. D’une seule et même voix, leur Beethoven traverse des paysages contrastés, faits d’accents abrupts, de murmures et de vives culminations, dans un équilibre idéal entre légèreté et profondeur, classicisme et romantisme, houle sonore et instants suspendus, magnifié dans un Largo entre chien et loup. Formidable !

palmarès:

N°1
Version A  
Trio Sōra (Naïve, 2020)

Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par le Trio Sora
Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par le Trio Sora
- Naïve

N°2
Version D  
Frank Braley, Renaud Capuçon, Gautier Capuçon (Erato, 2019)

Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Frank Braley, Renaud Capuçon et Gautier Capuçon
Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Frank Braley, Renaud Capuçon et Gautier Capuçon
- Erato

N°3
Version E
Philippe Cassard, David Grimal, Anne Gastinel (La Dolce volta, 2019)  

Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Philippe Cassard, David Grimal et Anne Gastinel
Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Philippe Cassard, David Grimal et Anne Gastinel
- La Dolce Volta

N°4
Version F
Beaux Arts Trio (Philips, 1964)

Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par le Beaux Arts Trio
Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par le Beaux Arts Trio
- Philips

N°5
Version C
Daniel Barenboim, Pinchas Zukerman, Jacqueline du Pré (Warner, 1969) 

Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Daniel Barenboim, Pinchas Zukerman et Jacqueline du Pré
Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Daniel Barenboim, Pinchas Zukerman et Jacqueline du Pré
- Warner

N°6
Version B
Eugene Istomin, Isaac Stern, Leonard Rose (Sony, 1964)

Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Eugene Istomin, Isaac Stern et Leonard Rose
Trio "Les Esprits" de Beethoven, interprété par Eugene Istomin, Isaac Stern et Leonard Rose
- Sony