Saint-Saëns en Oriental Caricature, par Georges Clairin, vers la fin des années 1890 Dessin aquarellé, Musée de Dieppe
Saint-Saëns en Oriental Caricature, par Georges Clairin, vers la fin des années 1890 Dessin aquarellé, Musée de Dieppe
Saint-Saëns en Oriental Caricature, par Georges Clairin, vers la fin des années 1890 Dessin aquarellé, Musée de Dieppe  - Ville de Dieppe – Bertrand Legro
Saint-Saëns en Oriental Caricature, par Georges Clairin, vers la fin des années 1890 Dessin aquarellé, Musée de Dieppe - Ville de Dieppe – Bertrand Legro
Saint-Saëns en Oriental Caricature, par Georges Clairin, vers la fin des années 1890 Dessin aquarellé, Musée de Dieppe - Ville de Dieppe – Bertrand Legro
Publicité
Résumé

En 1873, pour des raisons de santé, Camille Saint-Saëns se rendit pour la première fois en Algérie. Le coup de foudre fut immédiat pour ce pays qui recueillera son dernier souffle en 1921.

En savoir plus

Ses nombreux séjours au Maghreb, mais aussi en Asie, vont lui inspirer des partitions d’un orientalisme certes dénué de toute démarche « ethnomusicologique », mais toujours séduisant dans ses colorations exotiques. Dans une lettre de 1902 à son éditeur Jacques Durand, Saint-Saëns se présentera même comme « l’orientaliste de la musique ».

Exposition

À réécouter : Saint-Saëns s’expose à l’Opéra de Paris

La Bibliothèque nationale de France et l’Opéra national de Paris célèbrent le centenaire de la disparition de Camille Saint-Saëns (1835 – 1921) à travers l’exposition Saint-Saëns : un esprit libre,  première grande rétrospective consacrée à ce musicien.
On lui doit Le Carnaval des animaux ou la Danse macabre, qui l’ont rendu extrêmement populaire ; mais Saint-Saëns composa pas moins de 600 œuvres, dont 13 opéras. Il fut à la fois un pianiste virtuose, un compositeur de génie et l’un des meilleurs représentants de la culture française.
A travers plus de 200 pièces - manuscrits musicaux, correspondances, photographies, objets, tableaux, maquettes de décors et de costumes -, l’exposition mène à la redécouverte d’un artiste étonnant, figure marquante de notre histoire culturelle mais aussi esprit libre.

Publicité

À voir : [EXPOSITION] Saint-Saëns : un esprit libre à la BnF, du 25 juin au 3 octobre 2021

Camille Saint-Saëns en festival

  • Classique au Vert, du 30 juin au 8 septembre 2021

À réécouter : Classique au Vert, du 30 juin au 8 septembre 2021

Camille Saint-Saëns en vidéo

  • Saint-Saëns : Concerto pour piano et orchestre n°5 en fa majeur op.103, L'Egyptien (Keigo Mukawa)

À réécouter : Saint-Saëns : Concerto pour piano et orchestre n°5 en fa majeur op.103, L'Egyptien (Keigo Mukawa)

Bibliographie

  • Croquer Saint-Saëns - Une histoire de la représentation du musicien par la caricature
     Auteur : Stéphane Leteuré
     Edition : Actes Sud
.
.

Des années 1860 jusqu’à sa disparition en 1921, Camille Saint-Saëns est l’objet, voire l’auteur, d’un grand nombre de caricatures. Aux côtés des écrivains et des hommes politiques, il figure parmi les célébrités dont les portraits-charges accompagnent la médiatisation.

Programmation musicale

Camille Saint-Saëns
Le carnaval des animaux : Aquarium – grande fantaisie zoologique pour ensemble instrumental
Henri Demarquette (violoncelle) Boris Berezovsky (piano) Brigitte Engerer (piano)
Solistes de l'Ensemble   Orchestral de Paris
MIRARE MIR 108

Camille Saint-Saëns
Mélodies du Japon : 2. Petite colline de sable (Sunayarna) - pour violoncelle et piano
André Navarra (violoncelle)  Annie d'Arco (piano)
CALLIOPE CAL9818

Camille Saint-Saëns
Orient et occident op 25 - version pour orchestre de 1870
Orchestre de la Philharmonie du Wurtemberg   Ola Rudner (direction)
ARS PRODUKTION ARS 38 127

Camille Saint-Saëns / Louis Gallet
La princesse jaune op 30 : Ah quel nuage d'or (Duo Léna Kornelis)
Maria Costanza Nocentini (soprano)  Carlo Allemano (ténor)
Choeur Cantemus   Orchestre de la Suisse Italienne   Francis Travis (direction)
CHANDOS CHAN 9837

Camille Saint-Saëns
Samson et Dalila : Bacchanale (Acte III Sc 2)
Orchestre de Paris   Daniel Barenboim (direction)
DEUTSCHE GRAMMOPHON 2 531 331

Camille Saint-Saëns
Suite algérienne opus 60 : Rapsodie Mauresque, Allegretto non troppo
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo   David Robertson (direction)
VALOIS Val 4688

Camille Saint-Saëns
Africa op 89 - fantaisie pour piano et orchestre
Jean-Philippe Collard (piano)
Orchestre Philharmonique Royal de Londres   André Previn (direction)
EMI 7497572

Camille Saint-Saëns / Armand Renaud
6 mélodies persanes op 26 : Tournoiement songe d'opium op 26 n°6
Stéphane Degout (baryton)  Hélène Lucas (piano)
NAIVE RECORDS V 5209

Camille Saint-Saëns
Caprice arabe pour 2 pianos op 96
Christian Ivaldi (piano)  Noël Lee (piano)
ARION ARN 68011

Camille Saint-Saëns
Souvenir d'Ismaïlia op 100
Marylène Dosse (piano)
VOX BOX CD5X 3607

Camille Saint-Saëns
Concerto pour piano n°5 en Fa Maj op 103 (L'Egyptien) : 2. Andante
Sviatoslav Richter (piano)
Orchestre des Jeunes de Moscou   Kiril Kondrachine (direction)
MELODIYA (URSS) 74321 29466 2

Camille Saint-Saëns
Parysatis : Le rossignol et la rose (Acte II) Air du rossignol - pour soprano et orchestre
Natalie Dessay (soprano)
Berliner Sinfonie Orchester   Michael Schonwandt (direction)
EMI 5565652

Références

L'équipe

François-Xavier Szymczak
François-Xavier Szymczak
Céline Parfenoff
Réalisation
Martine Mony
Collaboration