Horneman, Christian (1765-1844) : Ludwig van Beethoven (1770-1827). Collection de la maison de Beethoven, Bonn, Allemagne
Horneman, Christian (1765-1844) : Ludwig van Beethoven (1770-1827). Collection de la maison de Beethoven, Bonn, Allemagne
Horneman, Christian (1765-1844) : Ludwig van Beethoven (1770-1827). Collection de la maison de Beethoven, Bonn, Allemagne ©Getty - Heritage Images
Horneman, Christian (1765-1844) : Ludwig van Beethoven (1770-1827). Collection de la maison de Beethoven, Bonn, Allemagne ©Getty - Heritage Images
Horneman, Christian (1765-1844) : Ludwig van Beethoven (1770-1827). Collection de la maison de Beethoven, Bonn, Allemagne ©Getty - Heritage Images
Publicité
Résumé

Réunis autour de la violoniste Liya Petrova, la fine fleur des jeunes instrumentistes français donnait un cycle de musique de chambre 100 % Beethoven. C'était fin mai 2020, Salle Cortot, les micros de France Musique étaient là.

avec :

François Salque (violoncelle), Victor Julien-Laferrière (Violoncelliste (1990, Paris)), Pierre Fouchenneret (Violoniste francais), Liya Petrova (violoniste), Sarah Chenaf (Altiste francaise), Mi-Sa Yang (Violoniste sud-coréenne).

En savoir plus

Concert du cycle "Beethoven trentenaire" enregistré les 28 et 29 mai Salle Cortot à Paris, diffusé les 15, 16 et 17 juin sur France Musique et Culturebox.

Programme :

Ludwig Van Beethoven (1770 - 1827)

Publicité

Sonate pour violon et piano n°10, op.96
Pierre Fouchenneret, violon
Julien Gernay, piano

Trio Les esprits op.70 n°1
Mi-Sa Yang, violon
Christophe Morin, violoncelle
Julien Gernay, piano

Transcription de la Sonate à Kreutzer op.47 pour quintette à cordes
Liya Petrova, violon
Mi-Sa Yang, violon
Sarah Chenaf, alto
Victor Julien-Laferrière, violoncelle
François Salque, violoncelle

Prise de son : Laurent Fracchia, Michel Gacic et Julien Bourdais
Musicien metteur en ondes : Etienne Pipard
Réalisation : Marie Grout

À lire aussi : Suivez la Beethovenfest de la Salle Cortot sur France Musique et Culturebox

Au micro d'Arnaud Merlin :

Le violoniste Pierre Fouchenneret, le pianiste Julien Gernay et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière

À réécouter : Victor Julien-Laferrière est l'invité du jour

À réécouter : Pierre Fouchenneret : "C'est de la mélodie que vient tout l'art musical de Gabriel Fauré"

Pour aller plus loin :

À réécouter : La salle Cortot : un bijou d'acoustique au coeur de Paris

Après concert :

  • Réfléchir avec les jeunes musiciens :

Nous venons d’écouter au cours de ce concert un certain nombre de jeunes musiciens qui ont souvent un autre regard sur le monde qui nous entoure, on voit de nombreuses initiatives prendre forme, certaines se livrent à la réflexion, d’autres se dirigent vers des engagements collectifs dans le domaine écologique et social. Exemples :
- L’initiative du collectif « Cadence rompue »,  une « tribune des musiciens engagés » pour le climat est signée par plus de mille personnes, il y est essentiellement question d’une refondation, et l’on y trouve quelques engagements, sur le plan des transports, du développement des projets de proximité, de la solidarité et de la sensibilisation tous azimuts.
- Sur le site de La Lettre du Musicien, un appel pour une écologie de la musique vivante, à l’initiative de musiciens et de producteurs engagés pour la transition écologique et la sauvegarde de la vie sur Terre, l’appel est assorti de recommandations, sur les transports, sur la vie en tournée, sur les pratiques quotidiennes, tout cela s’adresse non seulement aux artistes, mais aussi aux producteurs, aux lieux et aux partenaires des artistes en général. L'appel est relayé par la Fédération Grands Formats.

  • Nouveauté discographique :

L’univers arboré de la jeune compositrice Camille Pépin, inspiré par un poème de Robert Frost qui évoque le bruissement des arbres immobiles, le poème s’intitule The Sound of Trees, c'est aussi le titre de cette pièce.

Camille Pépin (née en 1990) : The Sound of Trees Julien Hervé, clarinette
Yan Levionnois, violoncelle
Orchestre de Picardie
Arie van Beek, direction
Enr. 2019 (Amiens)
NoMadMusic NMM 074

Un disque conçu par la violoniste Marianne Piketty avec son ensemble Le Concert idéal, le programme s’intitule « L’Heure bleue », c’est ce moment tout à fait particulier où la fin de la nuit rencontre le lever du jour, c’est une sorte de brèche, c’est aussi un moment de clairvoyance et de prémonitions… L’idée est de faire dialoguer les partitions par-delà les siècles,  et c'est particulièrement convaincant :

Hildegarde de Bingen (1098-1179) : O magne Pater (projection pour orchestre à cordes d’Olivier Fourés) Le Concert idéal
Marianne Piketty, direction
Enr. 2019 (Abbaye de Noirlac)
Evidence Classics EVCD 068 

Philippe Hersant (né en 1948) : Une vision d’Hildegarde Le Concert idéal
Marianne Piketty, direction
Enr. 2019 (Abbaye de Noirlac)
Evidence Classics EVCD 068 

À réécouter : La Beethovenfest Parisienne à la Salle Cortot 2020

Références

L'équipe

Arnaud Merlin
Arnaud Merlin
Arnaud Merlin
Production
Marie Grout
Réalisation
Maud Noury
Collaboration