Le Quatuor Béla en concert à La Philharmonie de Paris
Le Quatuor Béla en concert à La Philharmonie de Paris
Le Quatuor Béla en concert à La Philharmonie de Paris - Jean-Louis Fernandez
Le Quatuor Béla en concert à La Philharmonie de Paris - Jean-Louis Fernandez
Le Quatuor Béla en concert à La Philharmonie de Paris - Jean-Louis Fernandez
Publicité
Résumé

Ce concert enregistré le 11 décembre dernier nous est proposé par le Quatuor Béla, dans le cadre d’un week-end organisé à la Philharmonie de Paris autour des musiques de Grèce, dans de nombreuses expressions musicales. Au programme : Xenakis, Aperghis, Koumara, Tzortzis ou Markeas.

En savoir plus
  • Concert donné le 11 décembre 2021 à 16h30 au Studio de la Philharmonie de Paris dans le cadre du Week-end Grèce.

"Auréolé de sa prestigieuse histoire, le quatuor à cordes dégage une aura mythique. C’est sans doute la raison pour laquelle les compositeurs grecs contemporains, tout imprégnés de mythologie qu’ils sont, approchent l’exercice par des chemins de traverse. Mathématicien dans l’âme, Xenakis baptise son Deuxième Quatuor « Tetras » (« à quatre ») pour y déployer sa science de la physique ondulatoire (frottements, glissandos…) et des probabilités. Dans Apostaseis, Markeas rend hommage à son aîné tout en gardant ses distances, au sens propre. Pour Aperghis, « le quatuor est un drôle d’animal ». Plutôt qu’un « théâtre à quatre », il le considère comme un « corps harmonique » dans lequel les musiciens « sont étroitement liés, comme les branches d’un même tronc ». Tzortztis s’inspire dans Femme-tête-temps de la « vitesse avec laquelle s’enchaînent les pensées dans le cerveau humain », et la jeune Koumará traite le quatuor comme un « jeu inconscient » et parlant, où l’on retrouve les glissandos chers à Xenakis."
Source : Philharmonie de Paris

Iannis Xenakis (1922-2001), Tetras
Quatuor Béla
Frédéric Aurier, violon
Julien Dieudegard, violon
Julian Boutin, alto
Luc Dedreuil, violoncelle

Publicité

Georges Aperghis (né en 1945), Mouvement de quatuor
Quatuor Béla

Georgia Koumara (née en 1991), Quatuor avec paroles « Unbewusste Spiele »
Quatuor Béla

Nicolas Tzortzis (né en 1978), Femme-tête-temps
Quatuor Béla

Alexandros Markeas (né en 1965), Apostaseis, hommage à Iannis Xenakis
Quatuor Béla

L'après-concert :

Morton Feldman (1926-1987) For Philip Guston (extrait) Julia Breuer, flûtes
Matthias Engler, percussions
Elmar Schrammel, piano, célesta
Enr. 2007 (Karlsruhe, ZKM) / Wergo 6701 2

Alvin Lucier (1931-2021) I am sitting in a room (1969) Johann Sebastian Bach (1685-1750) Öffne dich, mein ganzes Herze – V. Aria aus « Nun Komm, der Heiden Heiland » BWV 61 Alvin Lucier (1931-2021) I am sitting in a room (1969) Johann Sebastian Bach (1685-1750) Erfüllet, ihr himmlischen göttlichen Flammen – III. Aria aus « Wie schön leuchtet, der Morgensterns » BWV 1 Hanna Herfurtner, soprano
Clara Blessing, hautbois
Joosten Ellée, violon
Elina Albach, clavecin, orgue
Linda Mantcheva, violoncelle
Bastille Musique 17

Steve Reich (né en 1936) Music for 18 Musicians (Extraits : Pulses, Sections I, II, IIIA, IIIB, IV et V) Ensemble Contrechamps
Eklekto Geneva Percussion Center
Megadisc Classics MDC 7889

En savoir plus : Le Quatuor Béla est l'invité de Musique Matin

En savoir plus : Dutilleux | "Ainsi la nuit" par le Quatuor Bela

Références

L'équipe

Arnaud Merlin
Arnaud Merlin
Arnaud Merlin
Production
Max James
Réalisation
Floriane Esnault
Collaboration