Richard Strauss, Salomé – Direction musicale Ingo Metzmacher, Mise en scène Andrea Breth : John Daszak (Hérode), Elsa Dreisig (Salomé), Angela Denoke (Hérodias) - © Photo by Bernd Uhlig / Festival d’Aix-en-Provence 2022
Richard Strauss, Salomé – Direction musicale Ingo Metzmacher, Mise en scène Andrea Breth : John Daszak (Hérode), Elsa Dreisig (Salomé), Angela Denoke (Hérodias) - © Photo by Bernd Uhlig / Festival d’Aix-en-Provence 2022
Richard Strauss, Salomé – Direction musicale Ingo Metzmacher, Mise en scène Andrea Breth : John Daszak (Hérode), Elsa Dreisig (Salomé), Angela Denoke (Hérodias) - © Photo by Bernd Uhlig / Festival d’Aix-en-Provence 2022
Publicité
Résumé

Salomé s’éprend du prophète Iokanaan qui la repousse... Elsa Dreisig tient ce rôle pour la première fois, alliant engagement total et séduction de la jeunesse. La direction d’Ingo Metzmacher révèle toute la richesse d’inspiration de Richard Strauss.

avec :

Ingo Metzmacher (Chef d'orchestre allemand), Elsa Dreisig (Soprano (1991)).

En savoir plus

Richard Strauss – R. Strauss / d’après Oscar Wilde traduit par Hedwig Lachmann,

Salomé, op 54

Publicité

Opéra en un acte créé le 9 décembre 1905 à l'Opéra Royal de Dresde.

Opéra enregistré par France Musique ce 12 juillet 2022 et diffusé en direct du Grand Théâtre de Provence dans le cadre du Festival d'Aix-en-Provence. Diffusion en simultané dans le cadre des échanges Euroradio avec l'Union Européenne de Radio et Télévision (UER). Nouvelle production.

Distribution de Salomé de Strauss au Festival d’Aix-en-Provence :

Ingo Metzmacher  : Direction musicale

Andrea Breth  : Mise en scène

Elsa Dreisig  : Salomé, Soprano
Gabor Bretz  : Iokanaan, Basse
John Daszak  : Hérode, Ténor
Angela Denoke  : Hérodias, Soprano
Joel Prieto  : Narraboth, Ténor
Carolyn Sproule  : Le page d'Hérodias, Mezzo-soprano
Léo Vermot-Desroches  : Premier juif, Ténor
Kristofer Lundin  : Deuxième Juif, Ténor
Rodolphe Briand  : Troisième Juif, Ténor
Grégoire Mour  : Quatrième Juif, Ténor
Sulkhan Jaiani  : Cinquième Juif / Deuxième soldat, Basse
Kristján Jóhannesson  : Premier Nazaréen / Un Cappadocien, Baryton
Philippe-Nicolas Martin  : Deuxième Nazaréen, Ténor
Allen Boxer  : Premier soldat, Basse
Katharina Bierweiler  : Un esclave, Soprano

Orchestre de Paris

Raimund Orfeo Voigt  : Décors
Alexandra Charles  : Costumes
Alexander Koppelmann  : Lumière
Klaus Bertisch  : Dramaturgie
Beate Vollack  : Chorégraphie

L’après-concert, entretiens et programmation musicale :

  • Entretien de Judith Chaine avec Elsa Dreisig.

Richard Strauss – John Henry Mackay,

4 Lieder, op 27, TrV 170 :
4. Morgen ! (Demain !)

Elsa Dreisig  : Soprano
Jonathan Ware  : Piano
ERATO 0190295319489

  • Entretien avec Ingo Metzmacher.

Richard Strauss,

Ein Heldenleben (Une Vie de héros), Poème symphonique op 40, TrV 190 :
2. Des Helden Widersacher (Les Adversaires du Héros)

Orchestre Symphonique Allemand de Berlin
Ingo Metzmacher  : Direction musicale
Challenge Classics CC72644

Argument de Salomé de Richard Strauss :

Par Timothée Picard, dramaturge et conseiller artistique du Festival d’Aix-en-Provence.

Sur la terrasse du palais d’Hérode, tétrarque de Galilée, le jeune officier syrien Narraboth observe la lune, qui aura pendant tout le drame une importance symbolique considérable. Il l’associe à la princesse Salomé, dont il est amoureux, et ne prête pas attention à un groupe de Juifs qui se querellent sous l’œil sévère des soldats. Le Page d’Hérodiade, très attaché à Narraboth, s’en inquiète. Soudain la voix puissante du prophète Iokanaan (Jean-Baptiste) retentit depuis la citerne où il est enfermé. Salomé paraît : elle a quitté la table du banquet, gênée par le regard que ne cesse de jeter sur elle son beau-père Hérode. Charmée par la voix et les imprécations mystérieuses du prophète, elle demande à le voir. Narraboth résiste d’abord mais, fasciné, finit par céder à sa demande.

Malgré les anathèmes que Iokanaan lance contre la cour et sa mère Hérodiade, la jeune princesse est irrésistiblement attirée et n’a plus qu’une obsession : l’embrasser. De désespoir, Narraboth se suicide dans l’indifférence générale, à l’exception du Page. Mais le prophète, plutôt que de céder à ses avances, somme Salomé de se préparer à la venue du Christ ; comme elle insiste, il la repousse et redescend dans la citerne.

Préoccupé par l’absence de Salomé, Hérode surgit sur la terrasse, suivi d’Hérodiade : il veut qu’elle regagne le banquet, boive et mange avec lui. Salomé le rabroue froidement, à la grande satisfaction de sa mère, qui n’a que mépris pour lui. Comme la voix de Iokanaan résonne à nouveau, Hérodiade exige qu’on le livre aux Juifs, qui se querellent sur son compte. La dispute prend de l’ampleur quand des Nazaréens évoquent le Messie, suscitant leurs protestations.

Fou de désir, Hérode demande à Salomé de danser pour lui ; en échange, elle obtiendra tout ce qu’elle voudra. S’étant assurée de sa bonne foi, et malgré la désapprobation de sa mère, Salomé s’exécute. Sa danse tour à tour lancinante et frénétique la voit se défaire un à un des voiles dont elle est parée. Ayant terminé, elle formule au tétrarque enthousiaste un terrible vœu : elle exige que la tête d’Iokanaan lui soit livrée sur un plateau d’argent. Hérode, épouvanté, tente de déporter son désir sur d’autres objets ; la princesse reste inflexible, soutenue par Hérodiade.

Après quelques instants, le bourreau sort de la citerne, brandissant la tête du prophète décapité. Salomé exulte et se lance dans une grande déclaration d’amour où alternent désir, dépit et colère. Au paroxysme de son extase morbide, elle se saisit de la tête pour l’embrasser longuement, éclairée par la lune blafarde. Horrifié, Hérode ordonne aux soldats d’écraser la jeune femme.

Extrait du programme de salle du Festival d’Aix-en-Provence 2022 reproduit avec son aimable autorisation et celle de l’Auteur.

Ouvrage de référence sur Salomé de Richard Strauss :

Avant-Scène Opéra : Salomé de Strauss
n°240 – ISBN : 978-284385-239-8

1h 59