Franz Liszt : Via crucis ALPHA
Franz Liszt : Via crucis ALPHA
Franz Liszt : Via crucis ALPHA
Franz Liszt : Via crucis ALPHA
Franz Liszt : Via crucis ALPHA
Publicité
Résumé

C’est le Liszt le plus mystérieux, impalpable, insaisissable. C’est un Liszt qui regarde vers l’ailleurs, vers l’au-delà, c’est l’œuvre d’un compositeur mystique, religieux, en quête d’une musique de l’avenir.

En savoir plus

[première diffusion : 09 avril 2019]

Retrouvez toute la programmation musicale ici

Publicité

C’est aussi, pour le public, un Liszt qui déroute, déconcerte et qui peut même mettre mal-à-l’aise.
Tout est en lambeaux.  
Il faut, pour interpréter la Via Crucis, des interprètes inspirés, précis et fervents. Après la sublime version de Vox Clamentis et Jean-Claude Pennetier (indispensable pour découvrir l’œuvre), voici une nouvelle version qui fera date grâce à l’approche de Reinbert de Leeuw, musicien atypique, à l’image de Liszt : compositeur, chef d’orchestre, pianiste, passionné par la création, pianiste préféré de Barbara Hannigan, il donne ici une version douce, réconfortante et apaisée de la Via Crucis. Il maîtrise chaque recoin d’une œuvre qui demande une écoute attentive et concentrée

Références

L'équipe

Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Pauline Boisaubert
Collaboration
Olivier Guérin
Réalisation
Lionel Quantin
Réalisation