Eötvös, Stravinsky - Isabelle Faust, Orchestre de Paris, Pablo Heras-Casado
Eötvös, Stravinsky - Isabelle Faust, Orchestre de Paris, Pablo Heras-Casado
Eötvös, Stravinsky - Isabelle Faust, Orchestre de Paris, Pablo Heras-Casado
Publicité
Résumé

Ce soir, nous plongeons dans l’univers du compositeur hongrois Peter Eötvös, à travers son œuvre pour violon.

En savoir plus

Le compositeur hongrois a écrit un premier concerto pour violon, Seven, créé en 2007 à la mémoire des 7 astronautes tués lors de la catastrophe de la navette spatiale Columbia en 2003. Chacun des sept astronautes a reçu sa cadence dédicatoire personnelle.  

Quelques années plus tard en 2012, un second concerto a vu le jour : DoRéMi. 

Publicité

Voici aujourd’hui au disque, pour la première fois, son troisième concerto, Alhambra, une commande du chef Pablo Heras-Casado, alors directeur du Festival de Grenade. Ce concerto est dédié au chef et à la violoniste Isabelle Faust

L'oeuvre est en effet inspirée de l’Alhambra de Grenade. Voici ce que nous confie le compositeur :

“Les fontaines du palais, ses proportions, les montagnes environnantes, les étonnants couchers de soleil d’Andalousie – tout cela en est venu à former des éléments constitutifs de mon œuvre. Si j’avais été peintre, ce sont ces couleurs que j’aurais utilisées. Comme j’ai une prédilection pour les cryptogrammes musicaux, j’ai transcrit les lettres du mot A-L-H-A-M-B-R-A sous forme de notes dans la mélodie principale. Comme il s’agit aussi d’une composition très personnelle, il était important pour moi que les noms d’Isabelle et de Pablo soient également tissés dans la structure musicale”. 

Le violon tient le rôle principal mais il est tout au long de la pièce “poursuivi” par une mandoline en scordatura. C’est une évocation musicale de ce lieu magique, une balade onirique dans le palais et ses jardins qui s’étire sur une vingtaine de minutes.

Références

L'équipe

Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Claire Lagarde
Réalisation
Pauline Boisaubert
Collaboration