visuel chronique Le mot du jour par Corinne Schneider
visuel chronique Le mot du jour par Corinne Schneider ©Radio France - Christophe Abramowitz
visuel chronique Le mot du jour par Corinne Schneider ©Radio France - Christophe Abramowitz
visuel chronique Le mot du jour par Corinne Schneider ©Radio France - Christophe Abramowitz
Publicité

Grâce à l'adjonction d'une Coda après la grande cadence terminale d'un morceau, les compositeurs classiques et romantiques adoptent plusieurs stratégies pour conclure leurs oeuvres, soit avec brio, sur la pointe des pieds, en récapitulant ou encore en surprenant...

♫ Wolfgang Amadeus Mozart / Symphonie n° 40 en sol mineur / mvt. 3 Menuet et trio / The English Concert, Trevor Pinnock (dir.) / Disque : Deutsche Grammophon 2002

♫ Nicolo Paganini / 24 Caprices pour violon seul op. 1 / Caprice n° 24 en la mineur Thèmes et variations / Salvatore Accardo (violon) / Disque : Deutsche Grammophon 1990

Publicité

♫ Wolfgang Amadeus Mozart / Quatuor à cordes en sol majeur K. 387 / mvt. 4 Molto allegro / Quatuor Mosaïques / Disque : Naïve 2001

♫ Ludwig van Beethoven / Symphonie n° 5 en ut mineur / mvt. 1 Allegro con brio / La Chambre Philharmonique, Emmanuel Krivine (dir.) / Disque Naïve 2010