Hector Berlioz (1803-1869). Miniature sur ivoire (détail). Collection du Musée Hector-Berlioz, La Côte Saint-André, Isère Auteur : Photo by Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images
Hector Berlioz (1803-1869). Miniature sur ivoire (détail). Collection du Musée Hector-Berlioz, La Côte Saint-André, Isère Auteur : Photo by Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images
Hector Berlioz (1803-1869). Miniature sur ivoire (détail). Collection du Musée Hector-Berlioz, La Côte Saint-André, Isère Auteur : Photo by Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images ©Getty
Hector Berlioz (1803-1869). Miniature sur ivoire (détail). Collection du Musée Hector-Berlioz, La Côte Saint-André, Isère Auteur : Photo by Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images ©Getty
Hector Berlioz (1803-1869). Miniature sur ivoire (détail). Collection du Musée Hector-Berlioz, La Côte Saint-André, Isère Auteur : Photo by Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images ©Getty
Publicité
Résumé

Hector Berlioz a eu sa révélation Beethoven lorsque ses premières Symphonies ont été données à Paris. En chroniqueur avisé, et dans un style enthousiaste, le compositeur va faire part de ses impressions et de son analyse de la musique du natif de Bonn.

En savoir plus

“Beethoven est un Titan, un Archange, un Trône, une Domination. Vu du haut de son œuvre, tout le reste du monde musical semble lilliputien. Il a pu, il a même dû paraphraser l'apostrophe de l'Évangile, et dire : "Hommes, qu'y a-t-il de commun entre vous et moi ?"

Hector Berlioz, Les Grotesques de la musique. 

Publicité

Première diffusion : mercredi 11 décembre 2019.

La programmation musicale est à retrouver ici ! 

À réécouter : Beethoven par Berlioz - Carrefour de Lodéon - 07 mars 2019