Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre en 2019
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre en 2019
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre en 2019 ©AFP - LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG / BELGA VIA AFP
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre en 2019 ©AFP - LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG / BELGA VIA AFP
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre en 2019 ©AFP - LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG / BELGA VIA AFP
Publicité
Résumé

En 1979 Augustin Dumay, alors violoniste à succès, fait une rencontre décisive par hasard avec Herbert von Karajan. De cela découle des engagements à la Philharmonie de Berlin mais aussi une sorte de passeport pour se mettre à la direction d’orchestre !

En savoir plus

En 1979, Augustin Dumay voit passer, pendant un enregistrement, une crinière blanche dans la cabine d'écoute. Quand il entre, il y découvre Herbert von Karajan assis sur un fauteuil et il s'écrie "Dieu est là". S'en suivent une amitié et une confiance musicale qui lui permettent de travailler avec d'autres chefs de premiers plans mais aussi de débuter lui-même une carrière de chef d'orchestre.

On voyait Karajan comme une figure d'autorité (…) je me suis trouvé devant un homme qui avait un sens de l'humour, qui était même timide dans son expression.

Publicité

À lire aussi : Herbert von Karajan : 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le chef d'orchestre

Dans ce troisième entretien, Augustin Dumay évoque aussi des souvenirs qui remontent dans sa mémoire : on y croise alors Menuhin, la veuve Furtwängler, Yo-Yo Ma, Sándor Végh

Je ne sais pas si j'ai apporté quelque chose à la musique et à la direction d'orchestre mais je suis sûr que eux m'ont apporté beaucoup de choses.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire aussi : "La musique c'est l'expression de la vie !" Le violoniste Augustin Dumay réinterprète Mendelssohn

À lire aussi : Gabriel Fauré : Intégrale de la musique de chambre. Frédéric Lodéon, Augustin Dumay, Jean-Philippe Collard

Programmation musicale

Robert Schumann
Extrait d'une répétition de la 4e symphonie
Orchestre symphonique de Vienne dir. Herbert von Karajan

Franz Schubert
Trio "Notturno" en mi bémol majeur D.897
Mark Zeltser (piano), Yo-Yo Ma (violoncelle) et Augustin Dumay (violon)
Journée Karajan 2 : concert de l'Orchestre philharmonique de Berlin au studio 104
Samedi 23/06/1979
INA

Ludwig van Beethoven
Romance n°1 en Sol Maj op 40
Yehudi Menuhin (violon)
Royal Philharmonic Orchestra de Londres dir. Adrian Boult
Warner Classics

Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto n°5 en La Maj K 219 : Allegro aperto
Augustin Dumay (violon et direction)
Camerata de Salzbourg
DGG

Edouard Lalo
Symphonie espagnole en ré min op 21 : Allegro ma non troppo - pour violon et orchestre
Nikita Boriso-Glebsky (violon)
Sinfonia Varsovia dir. Augustin Dumay
Fuga Libera

Robert Schumann
Quintette avec piano en Mi bémol Maj op 44 : 3. Scherzo molto vivace
Maria João Pires (piano), Augustin Dumay (violon I), Renaud Capuçon (violon II), Gérard Caussé (alto) et Jian Wang (violoncelle)
DGG