Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre, avec Jonathan Fournel, pianiste
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre, avec Jonathan Fournel, pianiste
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre, avec Jonathan Fournel, pianiste ©Getty - Serge Leblon / Onyx Classics
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre, avec Jonathan Fournel, pianiste ©Getty - Serge Leblon / Onyx Classics
Augustin Dumay, violoniste et chef d'orchestre, avec Jonathan Fournel, pianiste ©Getty - Serge Leblon / Onyx Classics
Publicité
Résumé

Dans ce dernier épisode affleurent le doute en même temps que la nécessité absolue de transmettre. Sont également évoqués ici, la rencontre du violoniste avec Maria Joao Pires et le rapport intime au violon, Stradivarius pendant des années, Del Gésù aujourd’hui…

En savoir plus

Dans ce cinquième épisode, Augustin Dumay évoque sa recherche comme musicien, dépositaire d'un talent qui n'est jamais suffisant en soi, d'une imagination qui lui est propre et qui doit s'accompagner d'un travail permanent. Le concert est alors une occasion de détecter ce qui doit être encore remis sur le métier.

Qu'est-ce qui fait le génie de Carlos Kleiber ? Ce n'est pas forcément la technique (…) ni la musicologie ou la culture musicale (…) mais c'est le mariage entre tout cela et une imagination suprême

Publicité

Augustin Dumay raconte aussi ces amitiés qui l'ont accompagné tout au long de sa carrière : celle avec la pianiste Maria João Pires notamment, un compagnonnage commencé par hasard lors d'un concert à la Baule.

Au bout de quelques minutes de répétition, on savait qu'on jouerait toujours ensemble

À lire aussi : Maria João Pires (1/5) : "Les jeunes ne savent plus ce que c'est de vivre sans le désir du succès"

Enfin, il y a ce changement de voix, dans les années 90 : Augustin Dumay abandonne ce stradivarius qui avait appartenu à Leonid Kogan, trop "ténor", pour choisir un instrument découvert par hasard chez un luthier londonien, ce Guarnerius del Gesú qui l'aide à aller vers plus d'intériorité.

Il se rapproche plus de la voix de Kathleen Ferrier que de La Callas

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire aussi : Les Sonates pour violon d'Edvard Grieg par Augustin Dumay et Maria João Pires

À lire aussi : Augustin Dumay et Jonathan Fournel, la belle entente de 2 générations

Programmation musicale

Johannes Brahms
Sonate n°3 en ré min op 108 : Presto agitato
Augustin Dumay (violon) et Louis Lortie (piano)
ONYX

Ludwig van Beethoven
Symphonie nº4 en Si Bemol Maj op 60 : Adagio
Orchestre d'état de Bavière dir. Carlos Kleiber
ORFEO

Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate n°34 en Si bémol Maj K 378 : Andantino sostenuto e cantabile
Augustin Dumay (violon) et Maria João Pires (piano)
DGG

Eugène Ysaÿe
Rêve d'enfant op. 14
Augustin Dumay (violon) et Jonathan Fournel (piano)
Fuga Libera

César Franck
Sonate en la majeur : Allegro
Augustin Dumay (violon) et Maria João Pires (piano)
DGG

Felix Mendelssohn
Concerto pour violon n°2 en mi min op 64 MWV O 14 : 1. Allegro molto appassionato
Augustin Dumay (violon et direction)
Orchestre de Chambre Orpheus
ONYX