Daniel Humair et Arnaud Merlin
Daniel Humair et Arnaud Merlin - Lionel Quantin
Daniel Humair et Arnaud Merlin - Lionel Quantin
Daniel Humair et Arnaud Merlin - Lionel Quantin
Publicité

Arrivé à Paris à la fin des années 50, Daniel Humair s'est rapidement imposé dans le microcosme du jazz parisien grâce à son style particulier de batterie. Musicien inventif et imprévisible, il est aussi un peintre reconnu. Retour sur son parcours personnel et artistique au micro d'Arnaud Merlin.

Avec

Né en 1938, Daniel Humair est élevé à Genève, dans une atmosphère provinciale. Fou de jazz après l’écoute d’un disque de Mezz Mezzrow et Tommy Ladnier, le jeune batteur autodidacte découvre Sidney Bechet, puis le jazz West Coast. C’est le temps des premières tournées en Suède et en Belgique.

"Tout à fait par hasard, un de mes camarades de classe me dit "je vais te faire écouter un disque de jazz". Il me passe alors un disque de Mezz Mezzrow et Tommy Ladnier "Royal Garden Blues" et là, j'ai reçu un éclat de foudre sur la tête et c'est à ce moment là que j'ai attrapé le virus jazz mais à 150 % !"

Publicité

"Il n'y avait pas de vidéo, pas d'internet et quasi pas de méthode de batterie. Comment pouvait-on apprendre ? A l'oreille ! J'écoutais un disque de balais de Shelly Manne et j'essayais de comprendre comment est-ce qu'il faisait la syncope, le frotti sur la caisse claire. C'est à l'oreille que j'ai appris le travail de Shelly Manne et de quelques autres Larry Bunker, Chico Hamilton"

Programmation musicale

Alberich Zwyssig
Cantique suisse
Samuel Blaser, trombone
Daniel Humair, batterie
Heiri Känzig, contrebasse
Enr. février 2020 (Paris, Centre culturel suisse)
OutNote OTN 633

C. Williams / S. Williams
Royal Garden Blues
Mezzrow/Ladnier Quintet
Tommy Ladnier, trompette
Mezz Mezzrow, clarinette
Teddy Bunn, guitare
Pops Foster, contrebasse
Manzie Johnson, batterie
Enr. 19 décembre 1938 (New York)
Masters of Jazz MJCD 807

Sidney Bechet
Les Oignons
Sidney Bechet, saxophone soprano
Pierre Dervaux, trompette
Mowgli Jospin, trombone
Claude Luter, clarinette
Christian Azzi, piano
Claude Philippe, banjo
Roland Bianchini, contrebasse
Moustache Galépidès, batterie
Enr. 14 octobre 1949
BD Music 78737

Sidney Bechet
Les Oignons
Samuel Blaser, trombone
Daniel Humair, batterie
Heiri Känzig, contrebasse
Enr. février 2020 (Paris, Centre culturel suisse)
OutNote OTN 633

Gerry Mulligan
Line For Lyons
Bob Brookmeyer, trombone à pistons
Gerry Mulligan, saxophone baryton
Red Mitchell, contrebasse
Frank Isola, batterie
Enr. 7 juin 1954 (Paris, Salle Pleyel)
Vogue 74321134122

Shelly Manne
Flip
Shelly Manne, batterie
Shorty Rogers, trompette
Jimmy Giuffre, clarinette
Enr. 10 septembre 1954 (Los Angeles)
Contemporary 3584

Louis Prima
Sing, Sing, Sing
Benny Goodman, clarinette
Roland Hanna, piano
Billy Bauer, guitare
Taft Jordan, Johnny Frosk, E. V. Perry, Billy Hodges, trompettes
Rex Peer, Vernon Brown, Willie Dennis, trombones
Al Block, Ernie Mauro, saxophones alto
Seldon Powel, Zoot Sims, saxophones tenor
Gene Allen, saxophone baryton
Arvell Shaw, contrebasse
Roy Burness, batterie
Enr. 1958 (Bruxelles, exposition universelle)
Jazz Anthology 550172

54 min
1h 00

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.