Daniel Humair, batteur, janvier 2019
Daniel Humair, batteur, janvier 2019 ©Maxppp - Eric Baledent
Daniel Humair, batteur, janvier 2019 ©Maxppp - Eric Baledent
Daniel Humair, batteur, janvier 2019 ©Maxppp - Eric Baledent
Publicité

Arrivé à Paris à la fin des années 50, Daniel Humair s'est rapidement imposé dans le microcosme du jazz parisien grâce à son style particulier de batterie. Musicien inventif et imprévisible, il est aussi un peintre reconnu. Retour sur son parcours personnel et artistique au micro d'Arnaud Merlin.

Avec

En 1958, Daniel Humair a vingt ans - il s’installe à Paris. Engagé dans les clubs du Quartier latin, le jeune batteur accompagne tous les musiciens américains de passage. Très vite, il développe un style particulier de batterie, et participe à la création de la Suite en ré bémol de Martial Solal.

"Le jazz en Europe est une forme d'art pour le public. En Amérique, c'est un divertissement, une musique d'ambiance, on parle pendant que les musiciens jouent. En France, on ne parle pas pendant que les musiciens jouent. C'est une différence capitale. Au Club Saint Germain les gens venaient pour écouter du jazz".

Publicité

"Martial Solal acceptait assez difficilement les propositions verbales ou musicales que vous pouviez lui faire, il avait un rôle assez stricte. Ca m'a permit de définir un style de batterie autre qu'un style de batteur de trio. Je suis devenu un membre musical, lyrique d'un groupe avec une fonction rythmique. C'est à dire que ma batterie a cessé d'être une pulsation de danse, elle est devenue un instrument de ponctuation et d'intégration de certains sons d'une manière musicale dans le discours d'un groupe."

Programmation musicale

Benny Golson 
Stablemates
Kenny Dorham, trompette
Barney Wilen, saxophone tenor
Duke Jordan, piano
Paul Rovère, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Enr. 24-25 avril 1959 (Paris)
RCA 430053

Martial Solal
Ouin-Ouin
Martial Solal, piano
Guy Pedersen, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Enr. 18 juillet 1960 (Paris)
Fresh Sound Records FSRCD982

J.D. Loudermilk / G. Aber / D. Frank
Panne d’essence
Frankie Jordan et Sylvie Vartan, voix
Enr. mai 1961
Frémeaux & Associés FA5669

Erroll Garner 
Early in Paris
Erroll Garner, piano
Enr. 15 mars 1948 (Paris, Théâtre Marigny)
Vogue 600110

Martial Solal
Suite en ré bémol pour quartette de jazz
Roger Guérin, trompette
Martial Solal, piano
Paul Rovère, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Enr. 14 septembre 1959 (Paris, RTF)
Stefanotis 239963

Thelonious Monk
Well, You Needn’t
Chet Baker, trompette
Bobby Jaspar, saxophone ténor
René Thomas, guitare
Armadeo Tommasi, piano
Benoît Quersin, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Enr. 5 janvier 1962 (Rome)

59 min
1h 00