Daniel Humair, batteur et peintre, septembre 2009
Daniel Humair, batteur et peintre, septembre 2009 ©Maxppp - Thierry Suzan
Daniel Humair, batteur et peintre, septembre 2009 ©Maxppp - Thierry Suzan
Daniel Humair, batteur et peintre, septembre 2009 ©Maxppp - Thierry Suzan
Publicité

Arrivé à Paris à la fin des années 50, Daniel Humair s'est rapidement imposé dans le microcosme du jazz parisien grâce à son style particulier de batterie. Musicien inventif et imprévisible, il est aussi un peintre reconnu. Retour sur son parcours personnel et artistique au micro d'Arnaud Merlin.

Dans les années 1960, Daniel Humair parcourt le monde avec les Swingle Singers. Aux Etats-Unis, il joue avec Cannonball Adderley, Oscar Peterson, mais décide finalement de rentrer en France. Parallèlement, il commence une autre activité artistique, en se lançant dans une intense carrière de peintre.

« Jouer avec les Swingle Singers, ça m’a permis d’approfondir le toucher, le choix des instruments... J’ai appris à faire de la musique qui se lie parfaitement sans micro, qui passe par dessus la voix dans jamais la couvrir »

Publicité

« J’ai rencontré Jouve, en achetant une sculpture dans une galerie à Aix en Provence. Le soir même, le barman du petit club de jazz dans lequel je jouais me dit « Il parait que tu as acheté une sculpture à mon père, tu veux venir le rencontrer à l’atelier ? » et le lendemain matin, je me trouve dans cet atelier de Jouve, qui était un grand céramiste, et cette atmosphère d’atelier d’artiste, elle m’a saisie à la gorge et je me suis retrouvé dans mon église. Ma religion c’est ça ».

Programmation musicale

Ornette Coleman
Free Jazz
Ornette Coleman
Double Quartet
Ornette Coleman, saxophone alto
Don Cherry, trompette de poche
Scott LaFaro, contrebasse
Billy Higgins, batterie
Eric Dolphy, clarinette basse
Freddie Hubbard, trompette
Charlie Haden, contrebasse
Ed Blackwell, batterie
Enr. 21 décembre 1960 (New York)
Atlantic 7567-81347-2

Jean-Louis Chautemps
Crac
Jean-Louis Chautemps, saxophone ténor
Jean-François Jenny-Clark, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Musée d’Art Moderne 105/81

Wolfgang Amadeus Mozart
Variations sur « Ah ! Vous dirais-je, maman », K.265
Swingle Singers
Jeanette Baucomont, soprano
Christiane Legrand, soprano
Anne Germain, contralto
Alice Herald, contralto
Claude Germain, ténor
Ward Swingle, ténor, arrangements et adaptation
José Germain, basse
Jean Cussac, batterie
Guy Pedersen, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Enr. septembre-octobre 1964
Philips 548 538-2

Cannonball Adderley
Sticks
Cannonball Adderley, saxophone alto
Nat Adderley, cornet
Joe Zawinul, piano
Victor Gaskin, contrebasse
Roy McCurdy, batterie
Enr. 1966-1967 (Seattle, Penhouse Jazz Club)
Reel to real RTRCD001

Clifford Brown
Daahoud
Oscar Peterson, piano
Ray Brown, contrebasse
Ed Thigpen, batterie
Enr. juillet-août 1961 (Chicago, London House)
Verve 531766-2

Daniel Humair 
Jim Dine
Daniel Humair, batterie
Vincent Lê Quang, saxophone ténor
Stéphane Kerecki, contrebasse
Enr. octobre 2016
Incises 178046

René Urtreger
Monsieur de...
Trio HUM
Daniel Humair, batterie
René Urtreger, piano
Pierre Michelot, contrebasse
Enr. 1960 (Paris, Club Saint-Germain)
Sketch SKE 333006/08