Daniel Humair, batteur , Paris Jazz Festival, juin 2016
Daniel Humair, batteur , Paris Jazz Festival, juin 2016 ©Maxppp - Eric Baledent
Daniel Humair, batteur , Paris Jazz Festival, juin 2016 ©Maxppp - Eric Baledent
Daniel Humair, batteur , Paris Jazz Festival, juin 2016 ©Maxppp - Eric Baledent
Publicité

Arrivé à Paris à la fin des années 50, Daniel Humair s'est rapidement imposé dans le microcosme du jazz parisien grâce à son style particulier de batterie. Musicien inventif et imprévisible, il est aussi un peintre reconnu. Retour sur son parcours personnel et artistique au micro d'Arnaud Merlin.

Avec

Avec Jean-Luc Ponty et Eddy Louiss, Daniel Humair expérimente, pour le plaisir du jeu. Après avoir renoué avec les tournées en compagnie de Phil Woods, il se concentre sur de nouveaux projets en trio, d’abord avec Henri Texier et François Jeanneau, puis avec Joachim Kühn et Jean-François Jenny-Clark.

"Un jour où je travaillais ma batterie au club Saint Germain, le responsable technique du club vient près de moi et me dit : "tu devrais faire attention parce que tu es mal assis, tu es assis trop haut, tu es courbé et ta colonne vertébrale n'est pas droite", tu ne mets pas ta force au bout des bras". C'était Jorodowsky qui était employé du club Saint Germain pour la maintenance. C'est peut être grâce à lui que j'ai réussi à ne pas trop me fatiguer dans la vie avec mes bras Il m'a fait comprendre que la position est capitale"

Publicité

"Avec Kühn et Jenny-Clark, ça été la libération du batteur. C'était la fin de l'angoisse de jouer trop fort. J'ai enfin pu jouer à volume normal avec un pianiste. Ca a donné un équilibre à ma façon de penser la batterie : je pouvais jouer fort en restant audible, sans déranger le piano. A partir de ce moment là, j'ai trouvé le volume juste qui s'adapte bien au piano"

Programmation musicale

Jimmy Heath
CTA
Trio HUM
Daniel Humair, batterie
René Urtreger, piano
Pierre Michelot, contrebasse
Enr. 1960 (Paris, Club Saint-Germain)
Sketch SKE 333006/08

Sonny Rollins
Oleo
Jean-Luc Ponty, violon
Eddy Louiss, orgue
Daniel Humair, batterie
Enr. 1968 (Paris, Caméléon)
Dreyfus Jazz

Phil Woods
Alive and Well
Phil Woods, saxophone alto
George Gruntz, piano
Henri Texier, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Enr. 14-15 novembre 1968 (Paris)
EMI CJ32-5012

Daniel Humair / François Jeanneau / Henri Texier
Akagera 1
Daniel Humair, batterie
François Jeanneau, saxophone soprano
Henri Texier, contrebasse
Enr. octobre-novembre 1980 (Paris)
JMS 012.2

Daniel Humair / Joachim Kühn
Guylène
Joachim Kühn, piano
Jean-François Jenny-Clark, contrebasse
Daniel Humair, batterie
Enr. juin 1985 (Paris)
Owl Records 043 CD

À réécouter : Daniel Humair : Ear Mix
59 min
1h 00