Le compositeur Ernest Chausson
Le compositeur Ernest Chausson
Le compositeur Ernest Chausson
Publicité
Résumé

Il n’avait guère le souci des choses matérielles, ce qui lui a permis d’être l’ami des plus grands artistes de son temps. Mais Ernest Chausson aimait la bicyclette…

En savoir plus
  • Aujourd’hui, 10 juin, je voudrais vous parler d’Ernest Chausson, mort le 10 juin 1899 à l’âge de quarante-quatre ans.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ernest Chausson n'est pas né en 1855 dans une famille richissime, mais l'expansion et l’embellissement de Paris assurent un train de vie plus que confortable à cet unique héritier d’un entrepreneur prospère. Il peut se permettre de faire des études de droit sans s’investir avec entrain dans une carrière d’avocat. La grande affaire de sa vie, c'est la musique.
Il a vingt-trois ans quand il publie ses premières partitions et commence à suivre l’enseignement de la classe d’instrumentation de Jules Massenet. Il se passionne pour Richard Wagner, assiste à la création de Parsifal à Bayreuth en compagnie de son ami Vincent d’Indy. Il reçoit des leçons de César Franck.

Nous écoutons : Poème pour violon et orchestre op. 25 d’Ernest Chausson, enregistré en 1962 par David Oistrakh et l’orchestre symphonique de Boston dirigé par Charles Munch.

Publicité
Références

Programmation musicale

  • 12h27
    Le marchand de sable qui passe op 13 : 3. Interlude et scène IV
    Le marchand de sable qui passe op 13 : 3. Interlude et scène IV
    Albert Roussel (Compositeur)
    Le marchand de sable qui passe op 13 : 3. Interlude et scène IV

    Jacques Mercier (Chef d'orchestre), Orchestre National D'Île De France

    Album Suites pour orchestre (1995)
    Label ADES (205362)

L'équipe

Bertrand Dicale
Production