L'auteur-compositeur américain Tim Hardin en concert au Woodstock Music Festival (Bethel, New York) le 15t août 1969
L'auteur-compositeur américain Tim Hardin en concert au Woodstock Music Festival (Bethel, New York) le 15t août 1969
L'auteur-compositeur américain Tim Hardin en concert au Woodstock Music Festival (Bethel, New York) le 15t août 1969 ©Getty
L'auteur-compositeur américain Tim Hardin en concert au Woodstock Music Festival (Bethel, New York) le 15t août 1969 ©Getty
L'auteur-compositeur américain Tim Hardin en concert au Woodstock Music Festival (Bethel, New York) le 15t août 1969 ©Getty
Publicité
Résumé

Bob Dylan disait qu’il était « le plus grand ». Mais l’héroïne a patiemment détruit la carrière et la vie de cet auteur-compositeur au talent immense.

En savoir plus
  • Aujourd’hui, 29 décembre, je voudrais vous parler de Tim Hardin, mort le 29 décembre 1980, à l’âge de trente-neuf ans. 

La mort de Tim Hardin passe inaperçue. Peut-être même aujourd’hui encore, on ne se rend pas tout à fait compte que quelqu'un est parti. Après tout, Tim Hardin est chanté par Johnny Cash, Rod Stewart, Bob Dylan, Johnny Hallyday, Scott Walker, Joan Baez, Neil Young, Bobby Darin, Harry Belafonte… Quand par hasard on entend sa voix à la radio, on a l’impression que c’est un chanteur de reprises. 

Et puis, quand il meurt, le 29 décembre 1980, le monde entier est toujours sous le choc de l’assassinat de John Lennon, trois semaines plus tôt. Et puis – pour tout dire – on a l’impression qu’il est mort depuis bien longtemps, non ?  

Publicité

Nous écoutons : Reason to Believe, une des chansons de Tim Hardin reprises par des centaines d’artistes, ici dans sa version originale de 1968.