Abbey Lincoln ©Getty - Tom Copi
Abbey Lincoln ©Getty - Tom Copi
Abbey Lincoln ©Getty - Tom Copi
Publicité
Résumé

Abbey Lincoln au festival Nancy Jazz Pulsations le 12 octobre 1980.

En savoir plus

Anna Marie Wooldridge a changé d'identité, devenant Abbey Lincoln en hommage au président Abraham Lincoln qui avait aboli l’esclavage aux Etats-Unis. Un début de carrière glamour car, plus que sa voix envoûtante inspirée de Billie Holiday, c’est sa grande beauté qui séduit le public. Elle renonce pourtant aux artifices afin de porter ses idéaux. Sa rencontre, en 1960, avec le batteur Max Roach est déterminante. Il l’incite à refuser la facilité d’une carrière commerciale et à poursuivre sa quête de respect et d’égalité en choisissant l’activisme pour la reconnaissance des droits civiques…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

.
.

Abbey Lincoln (voix)
Archie Shepp (saxophone ténor, saxophone soprano)
Mal Waldron (piano)
James Leary (contrebasse)
Doug Sides (batterie)

Publicité
  • Sophisticated Lady (Duke Ellington)
  • Blue Nile (Alice Coltrane)
  • Left Alone (Billie Holiday, Mal Waldron)
  • What Are You Doing The Rest Of Your Life? (Michel Legrand, Alan Bergman, Marilyn Bergman)
  • When Malindy Sings (Paul Laurence Dunbar, Oscar Brown Jr.)
  • Straight Ahead (Mal Waldron, Abbey Lincoln, Earl Baker)

Abbey Lincoln - You Gotta Pay The Band (Verve Records ‎– 511 110-2)

Bird Alone (Abbey Lincoln)

You Gotta Pay The Band
You Gotta Pay The Band
1h 00
Références

L'équipe

Jérôme Badini
Jérôme Badini
Jérôme Badini
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Bruno Riou-Maillard
Réalisation