Daniel Humair ©Getty - SADIA
Daniel Humair ©Getty - SADIA
Daniel Humair ©Getty - SADIA
Publicité
Résumé

Daniel Humair à l'Elysée Montmartre à Paris le 25 mai 1983.

En savoir plus

Daniel Humair, percussionniste et peintre né à Genève en 1938, résume ainsi sa vie d’artiste : « Si je ne m’amuse pas, ça ne m’intéresse pas » ! On dit souvent qu’il a joué avec le dictionnaire du jazz, à l’exception de Miles Davis et Sonny Rollins. On précise aussi que c’est un très grand technicien de la batterie. Pourtant il est autodidacte, comme en peinture. Mais s'il déclare que sa peinture n'a pas vraiment de rapport avec sa musique, on peut toutefois y déceler une même beauté du geste...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

.
.

Daniel Humair (batterie)
Franco Ambrosetti (trompette)
François Jeanneau (saxophone ténor, saxophone soprano)
David Friedman (vibraphone)
Henri Texier (contrebasse)

Publicité
  • Fluctuations (François Jeanneau)
  • A Swiss Celebration (David Friedman)
  • Vibraphone Solo (David Friedman)
  • Le Lynx (François Jeanneau)
1h 00
54 min
Références

L'équipe

Jérôme Badini
Jérôme Badini
Jérôme Badini
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Davy Travailleur
Réalisation