John Lee Hooker
John Lee Hooker
John Lee Hooker ©Getty - GAB Archive
John Lee Hooker ©Getty - GAB Archive
John Lee Hooker ©Getty - GAB Archive
Publicité
Résumé

En 1948, paraît son premier enregistrement, « Boogie Chillen ». Une chanson dans laquelle il y a déjà tout John Lee Hooker : l’alternance du chant et de la voix parlée, le tempo marqué au pied sur une planche de bois. Le succès est fulgurant, la légende est née…

En savoir plus

John Lee Hooker (voix, guitare)
Sunnyland Slim (piano)
Willie Dixon (contrebasse)
Clifton James (batterie)

  • Crawling King Snake (John Lee Hooker, Tony Hollins, Bernard Besman)
  • Dimples (John Lee Hooker, James Bracken)
  • It Serves Me Right To Suffer (John Lee Hooker)
  • Maudie (John Lee Hooker)
  • Boom Boom (John Lee Hooker)
  • Never Get Out Of These Blues Alive (John Lee Hooker)

John Lee Hooker – The Rising Sun Collection (Just A Memory RSCD 0001)

John Lee Hooker (voix, guitare)
John Garcia (guitare)
Steve Jones (basse)
Larry Martin (batterie)

Publicité
  • Chicken And Gravy (John Lee Hooker)
  • It Serves Me Right To Suffer (John Lee Hooker)
  • Boom Boom (John Lee Hooker)
  • Black Night Is Falling (John Lee Hooker)
  • One Bourbon, One Scotch, One Beer (John Lee Hooker)

À lire aussi : John Lee Hooker, Montreux en fièvre

Références

L'équipe

Jérôme Badini
Jérôme Badini
Jérôme Badini
Production
David Jacubowiez
Réalisation
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration