Pharoah Sanders ©Getty - Larry Hulst
Pharoah Sanders ©Getty - Larry Hulst
Pharoah Sanders ©Getty - Larry Hulst
Publicité
Résumé

Pharoah Sanders au Festival de jazz de Nice le 18 juillet 1971.

En savoir plus

C’est Sun Ra qui a donné à Farrell Sanders le surnom de Pharoah, le pharaon. En 1965, Pharoah Sanders intègre le groupe de John Coltrane avec lequel il enregistre « Ascension » et puis « Meditations ». Soli visionnaires, sonorités multi-phoniques, Sanders influence le jeu de Coltrane, la spiritualité de John inspire Pharoah. Par la suite, il s’affranchira de son mentor, mais leur collaboration l’aura marqué à tout jamais…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

.
.

Pharoah Sanders (saxophone ténor, percussions)
Lonnie Liston Smith (piano)
Cecil McBee (contrebasse)
Jimmy Hopps (batterie)
Lawrence Killian (percussions)

Publicité
  • The Creator Has A Master Plan (Pharoah Sanders, Leon Thomas)
  • Jameela (Pharoah Sanders)
  • Let Us Go In The House Of The Lord (Traditionnel / arr. Lonnie Liston Smith)
1h 00
Références

L'équipe

Jérôme Badini
Jérôme Badini
Jérôme Badini
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation