Theodor Adorno (1903-1969)
Theodor Adorno (1903-1969)
Theodor Adorno (1903-1969)
Publicité
Résumé

Dans cette émission de 1988, Martine Kaufmann, 20 ans après la mort d’Adorno, rouvre son livre "Quasi Una Fantasia" publié en 1963.

En savoir plus

Bienvenue dans les Trésors de France Musique ! Musique allemande du XXe siècle dans ces Trésors aujourd’hui. 

Nous sommes le lundi 10 octobre 1988, Martine Kaufmann consacrait son émission “Aide-Mémoire” à un des philosophes du XXe siècle les plus chers aux musiciens : Theodor Adorno.

Publicité

Theodor Adorno, né à Francfort en 1903, est un théoricien qui lie musicologie et sociologie au début
du XXe siècle. Considéré comme non-aryen en Allemagne, il s’exile en Angleterre puis aux Etats-Unis
où il étudie les rapports entre la musique et l’auditeur, largement influencé par la culture consumériste californienne qui le dégoûte et le fascine à la fois. Ses conclusions sur la radio, la télévision, le cinéma et les excès du capitalisme jusqu’à la fin des années 60 ne sont pas sans nous
faire réfléchir, nous, dans notre début du XXIe siècle déjà bien engagé, loin que nous sommes d’avoir trouvé une solution heureuse et satisfaisante à la confrontation entre “art” et “culture de masse”.

Dans cette émission de 1988, Martine Kaufmann, 20 ans après la mort d’Adorno, rouvre son livre Quasi Una Fantasia publié en 1963 dans lequel il parle de Mahler et Schoenberg … Schoenberg qui en 1943 disait d’Adorno : “je n’ai jamais pu supporter le personnage. Et d’ailleurs, la façon dont il traite Stravinsky est dégoûtante.” 

Tendez bien l’oreille, Martine Kaufmann nous propose dans cette émission non pas une médiation sur les propos d’Adorno mais une lecture simple et dépouillée, qui nous livre crue une pensée plutôt complexe et cultivée, qui navigue entre Schoenberg, Italie du XVIIe
siècle et Jean-Sébastien Bach. Bonne écoute !

Références

L'équipe

Christophe Dilys
Christophe Dilys
Christophe Dilys
Production
Béatrice Trichet
Réalisation