Portrait de Christa Ludwig en 1994
Portrait de Christa Ludwig en 1994
Portrait de Christa Ludwig en 1994 ©Getty - Shirley/ullstein bild
Portrait de Christa Ludwig en 1994 ©Getty - Shirley/ullstein bild
Portrait de Christa Ludwig en 1994 ©Getty - Shirley/ullstein bild
Publicité
Résumé

Accompagnée par le pianiste Charles Spencer, la mezzo-soprano Christa Ludwig donnait un récital, Cour Saint-Louis, au festival des Chorégies d'Orange le 16 juillet 1984. Au programme, des lieder de Brahms, Liszt, Mahler et Strauss.

En savoir plus

"Pendant ce récital, Christa Ludwig a fait face avec une sérénité royale et une très bonne grâce face à toutes les incertitudes des éléments, comme ce vent qui s’engouffrait dans sa splendide robe vert pomme, et qui conférait un climat romantique à cette fin d’après-midi à Orange..." Jean-Michel Damian

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À réécouter : Hommage à Christa Ludwig, mezzo-soprano (1/5)

À réécouter : Christa Ludwig, mezzo-soprano (5/5) : "Pendant 50 ans, je n'ai pensé qu'à mes cordes vocales jour et nuit"

À réécouter : Mahler intime, les Rückert-Lieder

Au programme

Johannes Brahms
5 lieder opus 94 : 4. Sapphische ode
5 lieder opus 105 : 4. Auf dem Kirchhofe
4 lieder Opus 96 : 1. Der tod das ist Die kuhle Nacht 

Publicité

Franz Liszt
Freudvoll und leid voll
Du bist wie eine blume

Die drei Zigeuner 

Gustav Mahler
Des Knaben Wunderhorn: 7. Rheinlegendchen
Rückert-Lieder : 2. Icht atmet'einem linden duft
Rückert-Lieder : 3. Ich bin der Welt abhanden gekommen
Rückert-Lieder : 4. Um Mitternacht 

Richard Strauss
Du meine Herzens Krönelein opus 21 n°2
Die Nacht opus 10 n°3
Ruhe, meine Seele opus 27 n°1
Zueignung, opus 10 n° 1 

Franz Liszt
Es muss ein Wunderbares sein S.314

Johannes Brahms
5 Lieder opus 49 : IV. Wiegenlied

Christa Ludwig, mezzo-soprano
Charles Spencer, piano

Enregistré Cour Saint-Louis le 16 juillet 1984
(Festival Les Chorégies d'Orange)