Leonard Bernstein et les frères Ferrandis
Leonard Bernstein et les frères Ferrandis
Leonard Bernstein et les frères Ferrandis - Source : twitter
Leonard Bernstein et les frères Ferrandis - Source : twitter
Leonard Bernstein et les frères Ferrandis - Source : twitter
Publicité
Résumé

Dernier épisode de la masterclass de direction d'orchestre donnée par Leonard Bernstein au Conservatoire Américain de Fontainbleau durant l'été 1987 et diffusée par Mildred Clary en 1988 : le concerto pour flûte de Mozart.

En savoir plus

Bienvenue dans les Trésors de France Musique ! Dernier épisode de la masterclass de direction d’orchestre donnée par Leonard Bernstein au Conservatoire de Fontainebleau durant l’été 1987. Je ne peux que recommander aux apprentis chefs d’orchestre de bien tendre l’oreille et de réécouter les trois précédents épisodes sur Schumann, Schubert et Brahms. 

Aujourd’hui, c’est Mozart, avec son concerto pour flûte K 314, son premier mouvement. Je laisse la parole à Mildred Clary, lors de son émission du jeudi 11 février 1988 sur France Musique, mais je vais quand même indiquer ce qu’elle ne pouvait pas encore savoir : le flûtiste Jean Ferrandis est devenu depuis un flûtiste virtuose demandé dans le monde, qui enseigne à l’Ecole Normale Supérieure de Paris et à la California State University ; et son frère, Bruno Ferrandis, à la baguette ce jour-là à Fontainebleau, suit la même carrière que son frère : il est demandé partout, y compris en Californie, comme son frère, où il a dirigé récemment le Santa Rosa Symphony. Bonne écoute ! 

Publicité

Conclusion 

Voilà qui met fin à notre série consacrée à la masterclass de Leonard Bernstein donnée au Conservatoire Américain de Fontainebleau en 1987. Puisqu’il nous reste quelques minutes, profitons-en pour écouter l’élève devenu grand, Jean Ferrandis, à la direction de la Camerata Orphica pour le concerto pour violoncelle de Robert Schumann, avec Dominique de Williencourt au violoncelle.

Références

L'équipe

Christophe Dilys
Christophe Dilys
Christophe Dilys
Production
Béatrice Trichet
Réalisation