Edmonde Charles-Roux en 1990
Edmonde Charles-Roux en 1990
Edmonde Charles-Roux en 1990 ©Getty - Frederic Reglain/Gamma-Rapho
Edmonde Charles-Roux en 1990 ©Getty - Frederic Reglain/Gamma-Rapho
Edmonde Charles-Roux en 1990 ©Getty - Frederic Reglain/Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

Deuxième volet de l'émission que Claude Maupomé avait enregistrée avec Edmonde Charles-Roux en 1982. La romancière nous fait partager son admiration pour le compositeur Antonin Dvořák, et son attachement profond à la Tchécoslovaquie où elle vécut enfant...

En savoir plus

Sa musique lui ressemble, si l’on regarde le visage de Dvořák, il est du type « chien », ses yeux sont très écartés, son regard est d’une acuité extraordinaire, ses cheveux drus et blancs ont un air de neige prise par le vent.  On a l’impression que la musique sort par tous les poils de sa barbe, il est la musique même… Edmonde Charles-Roux

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire aussi : Tout savoir sur les symphonies de Dvořák

Programmation musicale

Antonin Dvořák
Symphonie no 7 p.70 en ré mineur : Scherzo
Orchestre philharmonique de Berlin, dir. Rafael Kubelik   

Publicité

Antonin Dvořák
Trio n°4 en mi min op 90 B 166 :
Lento maestoso - Allegro vivace quasi doppio movimento
Poco adagio
Beaux-arts Trio   

Antonin Dvořák
Rusalka : Acte III (extraits)
Milada Subrtova, Soprano
Orchestre du Théâtre National de Prague,  dir. Zdenek Chalabala 

À réécouter : 1901, Anton Dvořák : Première de son opéra Rusalka

À réécouter : Antonin Dvorak : Symphonie n°7 par l'Orchestre philharmonique de Radio France

À lire aussi : Musicopolis : Dvořák à New-York en 1893