Giorgio Strehler dans les années 60
Giorgio Strehler dans les années 60
Giorgio Strehler dans les années 60 ©Getty - Marka/Universal Images Group
Giorgio Strehler dans les années 60 ©Getty - Marka/Universal Images Group
Giorgio Strehler dans les années 60 ©Getty - Marka/Universal Images Group
Publicité
Résumé

Premier volet du "Concert égoïste" du metteur en scène italien dramatique et lyrique Giorgio Strehler. Au micro de Claude Maupomé, Giorgio Strehler évoquait sa famille musicienne, son destin manqué de violoncelliste, la musicalité de ses mises en scène, et Mozart si cher à son cœur…

En savoir plus

« Je crois qu’il y  a une musicalité dans ma façon d’être dans le théâtre qui touche le rapport avec le langage. Je crois être un être humain profondément rythmique… »

À réécouter : Rolf Liebermann, un nouvel âge d'or (12/16)

À lire aussi : Disparition d’Humbert Camerlo, géant de la mise en scène d'opéra

Programmation musicale 

J-S Bach
Concerto pour 2 violons et orchestre en ré mineur BWV 1043 : 3ème mvt
Yehudi Menuhin, violon
Christian Ferras, violon
Festival Chamber orchestra, dir.Yehudi Menuhin 

Publicité

J-S Bach
Suite pour violoncelle n°6 en ré maj BWV 1012 : Sarabande
Pierre Fournier, violoncelle 

W.A Mozart
Symphonie concertante en mi bémol maj K 364 : 2ème mvt
Isaac stern, violon
Pinchas Zukerman, alto
English Chamber Orchestra, dir. Daniel Barenboïm 

W.A Mozart
Quintette à cordes en sol mineur K 516 : 3ème mvt
Quatuor Amadeus
Cecil Aronowitz, alto