Portrait de Michel Bouquet lors de la présentation de la pièce de théâtre 'Le neveu de Rameau' en avril 1984 à Paris, France.
Portrait de Michel Bouquet lors de la présentation de la pièce de théâtre 'Le neveu de Rameau' en avril 1984 à Paris, France.
Portrait de Michel Bouquet lors de la présentation de la pièce de théâtre 'Le neveu de Rameau' en avril 1984 à Paris, France.  ©Getty - Hervé Tardy/Gamma-Rapho
Portrait de Michel Bouquet lors de la présentation de la pièce de théâtre 'Le neveu de Rameau' en avril 1984 à Paris, France. ©Getty - Hervé Tardy/Gamma-Rapho
Portrait de Michel Bouquet lors de la présentation de la pièce de théâtre 'Le neveu de Rameau' en avril 1984 à Paris, France. ©Getty - Hervé Tardy/Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

Claude Maupomé reçoit Michel Bouquet en 1977. Le comédien choisit de consacrer entièrement son "Concert égoïste" à Mozart. "Ou on écoute Mozart ou on écoute les autres", dit-il, confiant le rôle primordial que le compositeur a joué dans sa vie.

En savoir plus

"Mozart ne parle jamais de lui. Ce qui me frappe chez lui, c’est qu’il ne fait que de la musique. 

Les musiciens ont parfois tendance à faire du roman, de la psychologie ou de la psychanalyse avec leur musique…Mozart, lui, ne fait que de la musique....Comme Shakespeare, Mozart est un prodigieux dramaturge, il voit tous les personnages de l’humain : les êtres innocents et coupables… Derrière cette musique toute simple de la réalité organique des êtres qui sont présents, il y a le monde entier, tous les êtres humains depuis que le monde est monde...L’âme de Mozart est l’âme d’un être aussi fragile que cet oiseau en cage qu’il avait dans sa chambre et qu’il regardait constamment. Il voudrait sortir de son corps, s’en aller, aimer la terre entière sans y parvenir, il se brise et écrit pour dire qu’il est en train de se briser les ailes… "

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire aussi : Le journal intime de... Nouvelle collection de podcasts natifs

À lire aussi : Wolfgang Amadeus Mozart : 10 petites choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur

À lire aussi : Musicopolis : Mozart à Vienne en 1791

Programmation musicale 

W.A Mozart
Divertimento n°17 en ré majeur K 334 (Extrait)
Academy of St martin in the Fields, dir. Neville Marriner 

W.A Mozart
Symphonie n°26 en mi bémol majeur K 184  
Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam, dir. Josef Krips 

W.A Mozart
Danse allemande en ré majeur K 571 n°6
Ensemble Mozart de Vienne, dir.Willi Boskovsky 

W.A Mozart
Laut verkünde unsre freude K 623
Werner Krenn, ténor
Tom Krause, baryton  
Chœur du Festival d'Edimbourg, dir. Arthur Oldham  
Orchestre symphonique de Londres, dir. Istvan Kertesz 

W.A Mozart
Fantaisie en ut mineur K 475
Claudio Arrau, piano