Ivry Gitlis en 2010
Ivry Gitlis en 2010
 Ivry Gitlis en 2010 ©Getty - Dan Porges / Contributeur
Ivry Gitlis en 2010 ©Getty - Dan Porges / Contributeur
Ivry Gitlis en 2010 ©Getty - Dan Porges / Contributeur
Publicité
Résumé

Dans le premier volet de cet entretien, Ivry Gitlis évoquait au micro de Georges Boyer son enfance en Palestine, et les prémices de son histoire d’amour avec le violon…

En savoir plus

"Sans amour on ne peut pas devenir violoniste, on ne peut même pas marcher…"

À réécouter : Hommage à Ivry Gitlis

À réécouter : Ivry Gitlis, violoniste (1/5)

À réécouter : Hommage à Ivry Gitlis

À lire aussi : Ivry Gitlis, la liberté au bout de l’archet

Programmation musicale 

Grigoras Dinicu
Hora Staccato
Ivry Gitlis, violon  
Shigeo Neriki, piano 

Publicité

Jules Massenet
Méditation de Thaïs
Ivry Gitlis, violon
Shigeo Neriki, piano 

Ernest Bloch
Nigun
Ivry Gitlis, violon
Shigeo Neriki, piano 

Pablo de Sarasate
Airs bohémiens op 20
Ivry Gitlis, violon
Shigeo Neriki, piano 

Max Bruch
Kol Nidrei op 47
Bronislaw Huberman, violon
Siegfried Schultze, piano 

Henri Vieuxtemps
Concerto n°4 : finale
Jascha Heifetz, violon
Orchestre Philharmonique de Londres, dir. Sir John Barbirolli 

Max Bruch
Concerto pour violon n°1 en sol min op 26 : Finale
Ivry Gitlis, violon
Orchestre symphonique de Vienne, dir. Jascha Horenstein