Nathalie Stutzmann - Simon Fowler
Nathalie Stutzmann - Simon Fowler
Nathalie Stutzmann - Simon Fowler
Publicité
Résumé

6 octobre 1987 : Nathalie Stutzmann a 22 ans elle est contralto, elle préfère déjà la musique baroque, celle de Claudio Monteverdi notamment, et s’autorise une certaine affection pour Maurice Ravel et Francis Poulenc.

En savoir plus

Bienvenue dans les Trésors de France Musique ! Il s’agit de la deuxième partie d’un entretien que Nathalie Stutzmann avait accordé à Anne-Marie Réby sur France Musique en 1987. 

En 1987, Nathalie Stutzmann n’avait que 22 ans, elle n’était pas encore la charismatique chef d’orchestre que nous connaissons aujourd’hui. Elle n’était pas encore celle qui a donné les lettres de noblesse à la pratique du chanter-diriger avec son ensemble Orfeo 55, et surtout elle ne pouvait pas encore savoir qu’elle allait être la deuxième femme dans l’histoire des Etats Unis à se retrouver à la tête d’un des 25 grands orchestres symphoniques du pays, avec l’Orchestre Symphonique d’Atlanta en 2021. 

Publicité

Pour l’heure, nous sommes en 1987, elle est contralto, elle préfère déjà la musique baroque, celle de Claudio Monteverdi notamment, et s’autorise une certaine affection pour Maurice Ravel et Francis Poulenc. Bonne écoute ! 

Programmation musicale

Charles-Marie Widor
Symphonie n°5 pour orgue
5. Toccata
Olivier Latry, orgue

Cathy Berberian
Stripsody

Carlo Gesualdo
Cinquième livre de madrigaux
11. Merce grido piangendo

Sixième livre de madrigaux
1. Se la mia morte brami

Monique Zanetti, Nathalie Stutzmann, Gérard Lesne, Jean-Paul Fauchécourt,
Michel Laplénie, Eric Bellocq

Francis Poulenc
Sonate pour flûte et piano, FP 164
Alain Marion, flûte
Pascal Rougé, piano

Claudio Monteverdi
L'Arianna, SV 291
Lamento
Nathalie Stutzmann, Andrew King, Erin Headley, William Christie

Johann Sebastian Bach
Variations Goldberg, BWV 988
Maria Tipo, piano