Annie Fischer en 1956 ©Getty -  Erich Auerbach
Annie Fischer en 1956 ©Getty - Erich Auerbach
Annie Fischer en 1956 ©Getty - Erich Auerbach
Publicité
Résumé

Il s'agit aujourd'hui d'un récital de piano que Guy Erismann diffusait dans son "Livre d’Or" du 4 février 1959. Au clavier, la pianiste hongroise Annie Fischer (1914-1995), qui avait au moment du récital 45 ans, et qui a mis au programme des œuvres de Haendel, Beethoven, Schubert et Béla Bartók.

En savoir plus

Ce Trésor de France Musique est aujourd’hui un récital de piano que Guy Erismann diffusait dans son Livre d’Or du 4 février 1959. Au clavier : la pianiste hongroise Annie Fischer qui a mis au programme des œuvres de Haendel, Beethoven, Schubert et Bartók. Nous allons laisser Guy Erismann nous présenter cette pianiste, en précisant néanmoins ce qu’il ne pouvait pas savoir en 1959 : que quelques années plus tard, elle allait faire ses débuts aux Etats-Unis, au Carnegie Hall, sous la direction de George Szell. Elle a fait ses adieux à la scène en 1992, à Londres, avant de décéder en 1995, là où elle est née : à Budapest.

Programme du récital

Georg Frederic Haendel
Chaconne en sol majeur, HWV 435

Publicité

Ludwig van Beethoven
Sonate pour piano, n°254 en fa dièse majeur, op. 78

Franz Schubert
4 impromptus, op. 142, D. 935

Béla Bartók
15 chants paysans hongrois

Franz Liszt
6e étude pour piano, d'après Paganini, S. 141

Références

L'équipe

Christophe Dilys
Christophe Dilys
Christophe Dilys
Production
Béatrice Trichet
Réalisation