Ivry Giltlis en 1972
Ivry Giltlis en 1972
Ivry Giltlis en 1972 ©Getty - Jacques Haillot/Sygma
Ivry Giltlis en 1972 ©Getty - Jacques Haillot/Sygma
Ivry Giltlis en 1972 ©Getty - Jacques Haillot/Sygma
Publicité
Résumé

En 1972, Françoise Malettra avait posé ses micros au domicile du violoniste Ivry Gitlis. Entouré de ses amis, dont le chef d’orchestre Zubin Mehta, Ivry Gitlis se confie sur l’amitié, l’importance du contact avec la public et se remémore quelques précieux souvenirs…

En savoir plus

« Nous jouons pour le public, il est là pour nous entendre, et pour jouer avec nous dans un sens »

À lire aussi : Ivry Gitlis, la liberté au bout de l’archet

À réécouter : Hommage à Ivry Gitlis

À réécouter : La Matinale en hommage à Ivry Gitlis

Programmation musicale 

Niccolo Paganini
Caprice en la mineur op 1 n°24
Ivry Giltlis, violon
Tasso Janopoulo, piano 

Publicité

Niccolo Paganini
Sonatine n°12 en mi mineur op 3 n°6
Ivry Giltlis, violon
Tasso Janopoulo, piano 

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Concerto pour violon en Ré Maj op 35 : 3. Finale. Allegro vivacissimo
Ivry Gitlis, violon
Orchestre symphonique de Vienne,  dir. Heinrich Hollreiser 

Richard Strauss
Sinfonia domestica op 53 : Finale
Orchestre philharmonique de Los Angeles dir. Zubin Mehta 

Béla Bartók
Concerto n° 2 : Allegro molto
Ivry Gitlis, violon
Orchestre symphonique de Vienne,  dir. Jascha Horenstein