Portrait d'Olivier Messiaen
Portrait d'Olivier Messiaen
Portrait d'Olivier Messiaen ©Getty - Jacques Sarrat/Sygma
Portrait d'Olivier Messiaen ©Getty - Jacques Sarrat/Sygma
Portrait d'Olivier Messiaen ©Getty - Jacques Sarrat/Sygma
Publicité
Résumé

Dans la 2ème partie de cet entretien, le compositeur Olivier Messiaen revient sur l’origine de son développement musical et se penche sur ses œuvres religieuses

En savoir plus

Trois jours avec Olivier Messiaen, une série de trois entretiens enregistrés par Micheline Banzet en 1962, où le compositeur Olivier Messiaen nous raconte son parcours personnel et celui de son œuvre. Dans le premier volet, le compositeur nous parle de la naissance très précoce de sa vocation musicale et spirituelle, et très vite, il nous emmène dans l’univers de ses recherches sur le rythme, selon lui, l’élément essentiel de la musique.

Olivier Messiaen revient dans la deuxième émission sur son développement musical et se penche sur ses œuvres religieuses : Trois petites liturgies de la présence divine et Vingt regards sur l’enfant Jésus, 2 œuvres composées en 1944, l’année la plus féconde son existence, comme il le confiait à Micheline Banzet.

Publicité

Dans la dernière partie, le compositeur du Catalogue des oiseaux, nous raconte comment est née sa passion pour les oiseaux, et comment il a exploré toutes les régions de France pour y repérer dans leur élément, les solistes à plumes les plus merveilleux : De l’alouette jubilante, au cri terrifiant de la chouette hulotte en passant par le chant mélancolique du courlis cendré, Olivier Messiaen est intarissable sur ces solistes à plumes qui l’ont tant inspiré !

À lire aussi : Roger Muraro (4/5) : "La musique de Messiaen déploie une générosité fantastique !"

À lire aussi : Vingt regards sur l'Enfant-Jésus d'Olivier Messiaen

À lire aussi : Olivier Messiaen et Henri Dutilleux au micro de Claude Samuel en 1965 et 1966