France Musique
France Musique
Publicité
Résumé

La Passacaille de Webern, le Concerto "à la mémoire d'un ange" de Berg et la 4e Symphonie de Brahms ont un point commun. Lequel ? Réponse avec le violoniste David Grimal, l'Orchestre philharmonique de Radio France et le chef Jukka-Pekka Saraste, en direct de l'Auditorium de la Maison de la Radio...

En savoir plus

Cache-cache Bach

Qui suis-je ? Compositeur allemand, génie du contrepoint, père d’une famille nombreuse et repère indétrônable pour (presque) tous les musiciens, compositeurs et mélomanes de la planète ? Je ne figure pas à l’affiche du concert de ce soir, et pourtant mon ombre plane d’un bout à l’autre du programme…
Je suis, je suis… Jean-Sébastien Bach !

En 1908, quand le jeune Anton Webern – tout pétri des enseignements de son maitre Arnold Schoenberg – écrit sa* Passacaille pour orchestre*, il veut montrer comme il a bien appris sa leçon d’écriture :** contrepoint magistral, basse obstinée et ses variations, tout y est qui rappelle la facture impeccable d’une passacaille de Bach**. Cependant il chahute son aïeul, s’aventurant aux confins de la tonalité, poussant les contrastes expressifs à leur paroxysme. Mais **Bach est toujours là, encore en 1935, quand Webern propose une magnifique orchestration du Ricercare à 6 voix extrait de son Offrande musicale **.

Publicité

Idem pour Alban Berg . Il suffit de tendre un peu l’oreille pour s’apercevoir qu’il a caché, dans son Concerto pour violon « à la mémoire d’un ange », un clin d’œil au choral « O Ewigkeit du Donnerwort » ** (Ô éternité, toi, parole foudroyante !)extrait de laCantate BWV 60 * de Jean-Sébastien Bach*. Tout comme Brahms , qui fait du final de sa 4e Symphonie … une chaconne dont le thème rappelle, à s’y méprendre, celui que Bach avait utilisé ** dans la chaconne finale de saCantate BWV 150 « Nach dir, Herr, verlanget mich » ** (Après toi, Seigneur, je soupire) !

Saurez-vous retrouver ces clins d'oeil à Jean-Sébastien Bach ? A vous de jouer !

Jean-Sébastien Bach (buste)
Jean-Sébastien Bach (buste)

Programme du concert

Anton Webern
*Passacaille pour orchestre opus 1 *

♫ **Alban Berg **
*Concerto pour violon et orchestre "A la mémoire d'un ange" *

Johannes Brahms
*Symphonie n°4 en mi mineur opus 98 *

**David Grimal, ** violon
Orchestre philharmonique de Radio France
Jukka-Pekka Saraste , direction

Bis

♫ Béla Bartók
Sonate pour violon seul (3. Melodia)
David Grimal, violon

Entracte

Entretien avec David Grimal

♫ Leos Janacek
Sonate pour violon et piano JW VII/7 (1. Con moto)
David Grimal, violon & Georges Pludermacher, piano
[Ambroisie AM 163]

**♫ ** Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour violon n°1 en si bémol majeur, K 207 (3. Presto)
David Grimal, violon
Ensemble Les Dissonances
[Les Dissonances LD006]

Après- concert

♫ Florent Schmitt
A tour d'anches (2. Suir un rythme prévu)
Frédéric Tardy, hautbois
Nicolas Baldeyrou, clarinette
Julien Hardy, basson
Simon Zaoui, piano
[Klarthe K005]

♫ Francis Poulenc
Trio pour hautbois, basson et piano (3. Rondo)
Frédéric Tardy, hautbois
Julien Hardy, basson
Simon Zaoui, piano
[Klarthe K005]

♫ Jean-Sébastien Bach
Fantaisie & Fugue en sol mineur BWV 542
Maude Gratton, orgue
[Zig-Zag Territoires ZZT 305]

** Ailleurs sur le web **

** Sur le même thème **