France Musique
France Musique
Publicité
Résumé

Pour ses 80 ans, Eliahu Inbal s'offre la 9e Symphonie de Bruckner - son compositeur de prédilection, la création française d'un concerto pour flûte de Jörg Widmann avec Emmanuel Pahud et une nouvelle collaboration avec l'Orchestre philharmonique de Radio France - qui lui est fidèle depuis près de 40 ans, le tout dans le nouvel écrin de la Philharmonie de Paris. Une belle soirée d'anniversaire en perspective !

En savoir plus

Eliahu Inbal : Bruckner version 1.0

Même si Eliahu Inbal dit être un des chefs à diriger le plus souvent la musique de ses contemporains,** il restera d’abord dans les annales discographiques pour ses grands cycles symphoniques** : Tchaïkovski et Chostakovitch avec l’Orchestre philharmonique de Vienne, Mahler et Scriabine avec l’Orchestre de la radio de Francfort. Mais il restera avant tout le grand thuriféraire d’Anton Bruckner, ce génie parfois incompris. A te point qu’il a dû sans cesse récrire, réviser, remanier ses œuvres à plusieurs reprises. C’est pourquoi Eliahu Inbal est allé rechercher les versions « princeps » des symphonies de Bruckner, assumant de revenir au trait de plume originaire du compositeur.

« Bruckner était en avance sur son temps. Même les grands chefs de l’époque refusaient de diriger cette musique qu’ils ne comprenaient pas. C’est pourquoi Bruckner a autant remanié ses symphonies. […] Quand j’ai découvert les partitions des versions d’origine, je me suis dit : ‘Ce n’est pas possible, c’est un compositeur d’avant-garde ! Il est en avance sur Stravinsky, il fait des choses que personne n’avait faites avant lui !’ Voilà pourquoi je dirige les versions d’origine de ses symphonies. »
(Entretien avec Eliahu Inbal, France Musique, 4 mars 2016)

Publicité
Anton Bruckner arrives au Paradis, dessin d'Otto Böhler
Anton Bruckner arrives au Paradis, dessin d'Otto Böhler

Avant-concert

François Devienne (1759-1803)
*Concerto n°7 en mi mineur pour flûte et orchestre (1. Allegro) * (1787)
Emmanuel Pahud, flûte
Orchestre de chambre de Bâle
Giovanni Antonini, direction
[Warner Classics]

**♫ ** **Charles-Marie Widor ** (1844 - 1937)
S*uite pour flûte et piano op. 34 (2. Scherzo) * (1877)
Emmanuel Pahud, flûte
Eric Le Sage, piano
[ Emi]

**♫ ** **Maurice Ravel ** (1875 - 1937)
Le Tombeau de Couperin (1914 - 1917) (transcr. Mason Jones)
Les Vents français :
Emmanuel Pahud, flûte
Paul Meyer, clarinette
François Leleux, hautbois
Gilbert Audin, basson
Radovan Vlatkovic, cor
[Warner Classics]

Programme du concert

♫ Jörg Widmann (1973)
*Flûte en suite * (CF- 2011)
Allemande, Sarabande, Courante, Chorals, Barcarole, Cadence, Badinerie finale

**♫ Anton Bruckner ** (1824 - 1896)
*Symphonie n°9 * en ré mineur (1887 - inachevée)

  1. Feierlich, misterioso (solennel, mystérieux)
  2. Scherzo. Bewegt, lebhaft (agité, vif) - Trio. Schnell (rapide)
  3. Adagio. Langsam, feierlich (lent, solennel)

Emmanuel Pahud, flûte
Orchestre Philharmonique de Radio France
Eliahu Inbal, direction

Entracte

Entretien avec Eliahu Inbal *♫ * **Johann Friedrich Agricola ** (1720 - 1774)

*Sonate en La majeur pour flûte et basse continue (4. * Allegro)
Emmanuel Pahud, flûte
Jonathan Manson, violoncelle
Trevor Pinnock, clavecin
[Naxos]

**♫ ** **Thierry Lancino ** (1954)
**Pascal Quignard ** (1948), livretRequiem (7. Offertorium) (2006 - 2009)
Chœur de Radio France
Orchestre philharmonique de Radio France
Eliahu Inbal, direction
[Naxos]

**♫ ** Anton Bruckner (1824 - 1896)
*Ave Maria * (1856)
Angelika Kirchschlager, mezzo-soprano
Robert Lehrbaumer, orgue
[Preiser records]

** Sur le même thème **