France Musique
France Musique
Lettres intimes
Lettres intimes
Stéphane Goldet
Stéphane Goldet
Le baryton Marc Mauillon et la pianiste Anne Le Bozec ont conçu un programme de pièces vocales françaises et allemandes toutes écrites en 1919. En cette période de renouveau d’après un conflit si meurtrier, les dernières «Lettres intimes» prolongent cet «arrêt sur image» sur cette année-là, en mettant l’accent sur deux compositeurs à décourvir : René Caplet (1878-1925) et Erwin Schulhoff (1894-1942).
2h 47
Stéphane Goldet
Stéphane Goldet
2h 48
Stéphane Goldet
Stéphane Goldet
2h 48

À propos du podcast

Lettres intimes
Lettres intimes

Archives sur France Musique

Toutes les bonnes choses vont toujours par trois : pour suivre la règle de ce célèbre dicton viennois, la soirée se conjuguera en trois moments forts :

Un classique (enregistré en concert) ouvrira l'émission : Il s'agira de révéler un moment de grâce dans l'interprétation du répertoire de la musique de chambre (Beethoven : Les sonates pour piano et violon par Lev Oborin et David Oïstrakh ou encore Les quatuors Razumovsky par le Quatuor Juilliard ; Schubert : l'oeuvre pour piano à 4 mains par Christian Ivaldi et Noël Lee, etc....). Cette partie du programme sera conçue en rapport avec le contenu du concert.

Un dictionnaire du lied autour d'une lettre de l'alphabet (A comme aquatique, C comme cafard, R comme rossignol, etc...) : Une séquence illustrée uniquement par des interprètes actuels, de durée fixe (autour d'une demi-heure), et dont la place dans la soirée dépendra du contenu du concert (si le concert est lui-même de musique vocale, cette séquence sera celle qui ouvre l'émission).

Un concert Un samedi par mois, d'octobre 2010 à juin 2011, dans une formule toujours renouvelée, Le concert du dimanche sera enregistré pour l'émission en public au studio 106, le deuxième samedi du mois.

L'équipe