L'hymne américain : The Star Spangled Banner, la bannière étoilée réarrangée par deux compositeurs russes
L'hymne américain : The Star Spangled Banner, la bannière étoilée réarrangée par deux compositeurs russes
L'hymne américain : The Star Spangled Banner, la bannière étoilée réarrangée par deux compositeurs russes ©Getty -  picture alliance / Contributeur
L'hymne américain : The Star Spangled Banner, la bannière étoilée réarrangée par deux compositeurs russes ©Getty - picture alliance / Contributeur
L'hymne américain : The Star Spangled Banner, la bannière étoilée réarrangée par deux compositeurs russes ©Getty - picture alliance / Contributeur
Publicité
Résumé

Saviez-vous que l'hymne des Etats-Unis, The Star spangled banner" avait été arrangé par Igor Stravinsky ? Une version orchestrale qui a valu au compositeur quelques démêlés avec la justice américaine.

En savoir plus

En écrivant sur internet « Stravinsky hymne américain », on trouve un portrait du compositeur portant un écriteau où l’on peut lire « Boston Police 5474 » et la date du 15 avril 1940. Certains ont colporté la rumeur suivante que Stravinsky avait été interpelé par la police de Boston à cause d’un arrangement irrespectueux de l’hymne officiel des Etats-Unis. Cette image n’est pas truquée, il s’agit simplement d'une photo de visa de Stravinsky qui a effectivement composé un arrangement de l’hymne américain, qui lui a valu quelques soucis.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Stravinsky ne change pas grand chose à l’hymne original. Concrètement il réorchestre l’hymne, change le tempo et enrichit l'harmonie de quelques accords de septième. Rien de plus. Stravinsky disait qu’il avait voulu renforcer le caractère sacré de ce chant, ce qui prête à sourire quand on sait que cette mélodie est inspirée d’une chanson à boire du XVIIIe siècle.

Publicité
Photographie de Stravinsky le 15 avril 1940
Photographie de Stravinsky le 15 avril 1940

En janvier 1944, Stravinsky et l’orchestre Symphonique de Boston donne dans la ville une série de concerts où figure l’arrangement de l’hymne des Etats-Unis. Les concerts se déroulent sans encombre mais il suffit d’un soir et d’une dépêche de l’agence **Associated Press,  **l’équivalent de l’AFP (Agence France Presse) aux Etat-Unis racontant qu’une partie du public a été scandalisé par ce nouvel hymne, qu’il n’ont pas reconnu, pour que l’affaire prenne une toute autre ampleur. Le lendemain, le concert devait être diffusé à la radio, mais des policiers viennent voir Stravinsky avant la retransmission pour lui annoncer qu’une loi du Massachusetts interdit quiconque de modifier ou de tronquer l’hymne et qu’il risque donc une amende s’il joue son arrangement ce soir-là.

C’est l’hymne officiel avec son rythme de marche militaire qui retentira ce soir de janvier 1944. Une version officielle, mieux perçue par certains dans un contexte de seconde guerre mondiale. A ce propos, Stravinsky n’était pas le premier compositeur russe à transcrire l’hymne américain. En 1918, Serguei Rachmaninov rendait hommage à la bannière étoilée américaine.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

Programmation musicale

  • 08h16
    BERLIOZ La damnation de Faust : Marche hongroise (Acte I Sc 2)
    BERLIOZ La damnation de Faust : Marche hongroise (Acte I Sc 2)
    HECTOR BERLIOZ (Compositeur)
    BERLIOZ La damnation de Faust : Marche hongroise (Acte I Sc 2)

    HECTOR BERLIOZ (Compositeur), JEAN CLAUDE CASADESUS (Chef d'orchestre), , ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

L'équipe

Max Dozolme
Max Dozolme
Max Dozolme
Production
Yassine Bouzar
Réalisation