Portraits de Claude Debussy et Stevie Wonder. - The Print Collector/Getty Images et Richard E. Aaron/Redferns
Portraits de Claude Debussy et Stevie Wonder. - The Print Collector/Getty Images et Richard E. Aaron/Redferns
Portraits de Claude Debussy et Stevie Wonder. - The Print Collector/Getty Images et Richard E. Aaron/Redferns
Publicité
Résumé

Partons à la découverte de la gamme par tons. cette échelle musicale étonnante que l'on trouve dans de nombreuses œuvres de Claude Debussy, chez Liszt et Paul Dukas mais aussi dans Psycho d'Hitchcock ou encore chez Stevie Wonder.

En savoir plus

Comme le rappelle Philippe Katerine avec cette chanson extraite de son tout premier album, la plupart des musiques que l’on écoute tous les jours sont affaires d’accords majeurs et mineurs. Et puis il y a les accords et les mélodies qui nous semblent immédiatement étranges à l’oreille. On sent bien qu’il ne s’agit plus de gammes mineures et majeures mais de quelque chose venu d’ailleurs. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Comme son nom l’indique, la gamme par tons est uniquement constituée de tons et tranche donc avec l’alternance  de tons et de demi-tons des gammes mineures et majeures. Elle possède donc une couleur très particulière qui peut faire penser à des solos de Bill Evans mais aussi à un compositeur dont il s’est beaucoup inspiré : Claude Debussy ! Cela n'est pas anodin, Claude Debussy a beaucoup utilisé cette gamme pour accomplir sa révolution subtile (Boucourechliev). Elle plane sur la quasi-totalité de son prélude Voiles (1910) ou par touche, comme une épice qui relève le goût de quelques partitions comme c'est le cas dans son ballet Jeux (1913), l'un de ses chefs-d'œuvre. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Si Debussy est le compositeur qui est allé le plus loin avec l’usage de la gamme par tons, il n’est cependant pas le seul à avoir utiliser cette échelle de note. On la retrouve dans des œuvres de Liszt, Fauré, dans L’Apprenti sorcier de Paul Dukas pour évoquer une ambiance magique, dans Psycho d’Alfred Hitchcock pour évoquer une ambiance un peu plus morbide peur sans oublier cette introduction de You are the sunshine of my life de Stevie Wonder.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Comme le prouvent la chanson Elektrik de King Crimson, Pigs des Pink Floyd ou encore O Leary’s Cow des Beach Boys, la gamme par tons n’est pas la chasse gardée des musiciens classiques et jazz. Ce n’est pas non plus une gamme qui rime forcément avec bizarrerie et angoisse !

4 min
4 min