Portrait de Neil Hannon (The Divine Comedy) en 1993. - Martyn Goodacre/Getty Images
Portrait de Neil Hannon (The Divine Comedy) en 1993. - Martyn Goodacre/Getty Images
Portrait de Neil Hannon (The Divine Comedy) en 1993. - Martyn Goodacre/Getty Images
Publicité
Résumé

A l'occasion de la venue de Neil Hannon à la Philharmonie de Paris cette semaine, Max Dozolme se penche sur les liens que The Divine Comedy entretient avec la musique classique.

En savoir plus

Quand il était petit, Neil Hannon se souvient du piano familial. Ses premières souvenirs musicaux sont des airs classiques de Rachmaninov, Debussy et Chopin que son père pasteur interprétait à la maison. C’est tout naturellement qu’il a lui-même appris le piano et qu’il s’est même retrouvé à quinze ans à devoir chanter le Pie Jesu du Requiem de Gabriel Fauré lors de l’inauguration des grottes de Marble Arch, non loin de chez lui en Irlande du Nord.

4 min

En écoutant cette version pas très juste de l’air de Fauré capté par les micros de la BBC, on a du mal à imaginer que ce gamin irlandais aller bientôt devenir un des héros de la pop britannique des années 90 avec The Divine Comedy. Un groupe qui devient très vite un projet solo et dans lequel Neil Hannon réunit des références à la littérature et à la musique classique pour composer une pop orchestrale dans la droite ligne des arrangements léchés d’Electric Light Orchestra, Scott Walker, Burt Bacharach ou encore Brian Wilson.

Publicité
4 min

Sorti en 1993, Liberation, le premier album à succès du groupe nous fait entendre une signature stylistique The Divine Comedy à savoir l’utilisation de clavecin, de cors, d’orgues et surtout de quelques cordes qui prendront une ampleur quasiment symphonique dans l’album suivant, l’iconique Promenade et sa pochette mémorable où l’on peut voir le musicien âgé de 24 ans poser fièrement devant la pyramide du Louvre, monument d’un pays, la France qui l’a adopté dès ses débuts et à qui il rend hommage dans le titre When The Lights Go Out All Over Europe.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dans cet album les répliques de Seberg et de Belmondo extraites d’A bout de souffle côtoient des hommages à la musique minimaliste de Steve Reich et de Philip Glass ou encore des marches harmoniques, des enchainements d’accords que n’auraient pas reniés des compositeurs baroques tels que Jean-Sébastien Bach ou encore Vivaldi !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

D’ailleurs le côté classique de The Divine Comedy ne repose pas seulement sur son instrumentarium original. Même derrière des titres qui n’utilisent pas des instruments classiques comme dans le tube A Lady of a Certain Age, on peut entendre des progressions d’accords, des retards de notes très classiques qui rappellent par exemple quelques préludes de Bach. A Lady of A Certain Age repose sur une marche en quarte, un enchaînement d’accord utilisé depuis la nuit des temps en musique et qui donne à ce tube un air de déjà-vu divinement efficace !

5 min
Références

Programmation musicale

  • 08h15
    I Capuleti e I Montecchi : Ouverture
    I Capuleti e I Montecchi : Ouverture
    Vincenzo Bellini (Compositeur)
    I Capuleti e I Montecchi : Ouverture

    Enrique Mazzola (Chef d'orchestre), Orchestre National D'Île De France

    Album Bel canto amore
    Label NoMadMusic (NMM029)
  • 08h21
    Tonight we fly
    Tonight we fly
    The Divine Comedy
    Tonight we fly

    Hannon

    Album Promenade (1994)
    Label SETA (395542)
  • 08h22
    Pie Jesu
    Pie Jesu
    The Divine Comedy
    Pie Jesu
    Album Venus, cupid, folly and time / CD 12 : Juveneilia (Original Artefacts From The Pre-Liberation Era 1983-1992) (2020)
    Label DCM (DIVINE COMEDY RECORDS) (DCRL117RCD)
  • 08h23
    Your daddy's car
    Your daddy's car
    The Divine Comedy
    Your daddy's car
    Album Liberation (1993)
    Label SETA (3902422)

L'équipe

Max Dozolme
Max Dozolme
Yassine Bouzar
Réalisation