Une illustration des années 1930 - Found Image Holdings/Corbis via Getty Images
Une illustration des années 1930 - Found Image Holdings/Corbis via Getty Images
Une illustration des années 1930 - Found Image Holdings/Corbis via Getty Images
Publicité
Résumé

Une chronique autour du Temps des Cerises (1866), la célèbre romance de Jean Baptiste Clément érigée en symbole de la liberté.

En savoir plus

Qu’il semble bien loin le temps des cerises lorsque les voitures se croisent sur l’avenue Jean-Baptiste Clément. Cette artère de Boulogne Billancourt se souvient de l’une des gloires de la ville. Un journaliste, syndicaliste et chansonnier montmartrois amené à monter sur les barricades de la Commune de Paris et que l’on connait surtout pour une petite romance, aux images belles et simples qu’il aurait écrite sur le chemin de la Belgique. C’est dans une petite maison blanche de Conchy-les-Pots, dans l’Oise, que Jean-Baptiste Clément aurait écrit Le Temps des Cerises. Un pavillon bordé de cerisiers où l’on pouvait aussi entendre les rumeurs d’un estaminet, le café du commerce situé non-loin de là…

4 min

Au départ, le Temps des Cerises est une chanson d’amour sans prétention. Clément reprend ici un topos, un sujet que l’on connait bien. Celui d’associer le souvenir nostalgique d’un amour heureux qui a eu lieu au printemps. Une idée que l’on trouve par exemple dans la musique romantique du Voyage d’Hiver de Schubert et les poèmes de Willhelm Müller. Mais puisque le Temps des Cerises a été écrit en 1866, qu’il fait état d’ « une plaie ouverte » et de « cerises d’amours tombant en goutte de sang » et parce que son auteur était un communard, aujourd’hui encore, on associe Le Temps des Cerises à l’insurrection printanière de la Commune de Paris.

Publicité
3 min

Ce n’est qu'un peu plus tard, en 1882, que Jean Baptiste Clément a fait lui-même un lien entre la Semaine Sanglante et les cerises. En effet, Le Temps des Cerises est dédié à une infirmière nommée Louise qui aurait insisté pour rejoindre les insurgés parisiens et qui aurait ainsi sauvé des compagnons de Clément. « Puisque cette chanson a couru les rues » écrira Clément « j'ai tenu à la dédier, à titre de souvenir et de sympathie, à une vaillante fille qui, elle aussi, a couru les rues à une époque où il fallait un grand dévouement et un fier courage !

30 min

Depuis ce temps, la chanson de Clément a fait florès. On ne compte plus en effet, les reprises du Temps des Cerises. Celles de Cora Vaucaire, de Montand, de Ferré, de Nana Mouskouri, de Trenet mais aussi de Mouloudji. Souvenons-nous de cette version où l'on peut entendre un arrangement léger signé François Rauber et cette voix du passé qui n’a pas pris une ride, aussi charmante et fragile que le printemps.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

Programmation musicale

  • 08h19
    Symphonie en ré min op 10 n°1 : . Vivace non tanto
    Symphonie en ré min op 10 n°1 : . Vivace non tanto
    Louis Charles Rague (Compositeur)
    Symphonie en ré min op 10 n°1 : . Vivace non tanto

    Julien Chauvin (Chef d'orchestre), Le Concert De La Loge

    Album Haydn : L'Impatiente (2019)
    Label Aparte (AP210D)

L'équipe

Max Dozolme
Max Dozolme
Yassine Bouzar
Réalisation