Frédéric Chopin peint par Delacroix et Ray Manzarek photographié en 1974.
Frédéric Chopin peint par Delacroix et Ray Manzarek photographié en 1974.
Frédéric Chopin peint par Delacroix et Ray Manzarek photographié en 1974. - Universal History Archive/Gijsbert Hanekroot/Redferns
Frédéric Chopin peint par Delacroix et Ray Manzarek photographié en 1974. - Universal History Archive/Gijsbert Hanekroot/Redferns
Frédéric Chopin peint par Delacroix et Ray Manzarek photographié en 1974. - Universal History Archive/Gijsbert Hanekroot/Redferns
Publicité
Résumé

Ecoutons l'un des chefs-d'oeuvre de Chopin. Sa Polonaise "héroïque" op.53 qui fascinait George Sand et Arthur Rubinstein mais aussi les Monty Python et Ray Manzarek, le claviériste des Doors.

En savoir plus

Des roulements de tambours ? Des coups de canon ? L’ouverture d’un opéra, une marche militaire jouée par une fanfare imaginaire ? Qu’évoquent-donc ces gammes chromatiques puissantes jouées à l’unisson, ces accords qui strient le clavier ? Pour George Sand, cette œuvre était l’incarnation d’une Révolution à venir. Pour Arthur Rubinstein cette Polonaise "héroïque" était tout simplement « l’œuvre la plus proche de son cœur »…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Composée en 1842, cette pièce est la plus célèbre des Polonaises de Chopin. La fougue incroyable qui se dégage de l'oeuvre représentait l’esprit de la Révolution française de 1848 pour George Sand. Dans le roman "A God in Ruins" de Kate Atkinson, cette œuvre représente une montagne à gravir malgré la maladie du personnage principal, c’est aussi la pièce qui révèle tout le talent du jeune pianiste David Helfgott dans le film "Shine" où, au cours d’une audition, il continue de jouer en suivant coûte que coûte le piano qui se dérobe sous ses doigts à cause de freins qui n’ont pas résisté à la puissance de la Polonaise…

Publicité
5 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A l’écoute de cette Polonaise, si dense et riche du point de vue harmonique et rythmique notamment, on a du mal à imaginer que son thème principal a pu être transformé en ballade romantique. C’est pourtant ce que l’on constate avec la chanson "Till the End of Time" sortie en 1945.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une romance popularisée par le chanteur Perry Como, reprise par Doris Day ou encore Sarah Vaughan et qui a peut-être inspiré une autre chanson, un peu moins sérieuse des Monty Python. "Oliver Cromwell" ou l’art de raconter la vie de l’homme politique en anglais en essayant de suivre le rythme original de la Polonaise de Chopin. Et c’est pas si facile…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Allez, ils s’en tirent quand même bien ces Monty Python. Car ils ne se facilitent pas la tâche, en essayant de suivre non pas un arrangement mais un enregistrement de la pièce originale de Chopin. En bref ils ne font pas comme Perry Como ou Ray Manzarek, le membre des Doors qui s’amuse à citer dans le solo de la chanson Hyacynth House, quelques notes de la Polonaise, cette pièce de Chopin qui parle décidément à un public très large et résiste à toutes sortes de métamorphoses !

4 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

Programmation musicale

  • 08h17
    The best things in life are free
    The best things in life are free
    Erroll Garner
    The best things in life are free

    Interprètes Buddy De Sylva, Ray Henderson, Eddie Calhoun, Kelly Martin

    Album Closeup in swing (2019)
    Label Mack Avenue (MAC1158)

L'équipe

Max Dozolme
Max Dozolme
Max Dozolme
Production
Yassine Bouzar
Réalisation