Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) par Barbara Krafft,(1764-1825)
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) par Barbara Krafft,(1764-1825)
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) par Barbara Krafft,(1764-1825) - Leemage/Corbis via Getty Images
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) par Barbara Krafft,(1764-1825) - Leemage/Corbis via Getty Images
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) par Barbara Krafft,(1764-1825) - Leemage/Corbis via Getty Images
Publicité
Résumé

Suite à une suggestion d'Emilie Munera de l'émission En Pistes, Max Dozolme se penche aujourd'hui sur quelques reprises d' Une petite musique de nuit de Mozart . Des versions des années soixante signées Claude Bolling, The Swingle Singers et Peter Schickele .

En savoir plus

Dès les premiers accords joués « forte » par un quintette de cordes, le ton est donné. La Petite Musique de Nuit n’a rien d’une berceuse ! C’est une musique de fête qui enchantait les soirées de la noblesse autrichienne à la fin du 18e siècle mais qui se danse aussi très bien façon swing de la Nouvelle Orléans...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une version de la Petite musique de nuit signée Claude Bolling où les cordes de Mozart dialoguent avec des vents, des cuivres, un banjo, un piano, une contrebasse et une batterie ! Une reprise des quatre mouvements de la Sérénade de Mozart sorti en 1965 sur l’album Jazzgang Amadeus Mozart. 1965 c’est à dire la même année que cette autre version de la Petite Musique de Nuit chantée par un ensemble spécialiste, lui aussi, du cross-over musical.

Publicité

À lire aussi : Les métamorphoses de l’Ave Verum Corpus de Mozart

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une reprise échevelée où vous aurez peut-être reconnu le timbre et la précision chirurgicale des Swingle Singers avec la soprano Christiane Legrand, la soeur aînée de Michel Legrand ou encore la contralto Anne Germain, doublure chant de Catherine Deneuve dans les films Peau d’Âne et Les Demoiselles de Rochefort. Nous sommes en 1965, c’est à dire un an avant la dernière reprise que je voulais vous faire écouter, peut-être la plus étonnante de toutes.

À lire aussi : Michel Legrand et l’art de la fugue dans Peau d’Âne

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Quand le premier concerto pour piano de Franz Liszt ou l'air "Là Ci Darem La Mano" de Mozart et tout un tas d’autres thèmes célèbres du classique se superposent à La Petite de Nuit de Mozart, cela donne Eine Kleine Nichtmusik, traduction : Un petit cauchemar musical. Une sorte de blind test composé en 1966 par Peter Schickele, musicien américain spécialisé dans les blagues musicales et qui mériterait bien un Maxxi Classique qui lui serait entièrement consacré !

À lire aussi : Mozart, Bran Flakes et les MST

À lire aussi : Une reprise cauchemardesque de Telemann

Références

Programmation musicale

08h18
Le monsieur et le jeune homme
Le monsieur et le jeune homme
Juliette Gréco
Le monsieur et le jeune homme

Interprètes Guy Béart

Album 50 succès essentiels (1957-1962) (2016)
Label Marianne Mélodie (96452)

L'équipe

Max Dozolme
Max Dozolme
Max Dozolme
Production
Yassine Bouzar
Réalisation