Geir Jenssen alias Biosphere.
Geir Jenssen alias Biosphere.
Geir Jenssen alias Biosphere. - Biosphere/DR
Geir Jenssen alias Biosphere. - Biosphere/DR
Geir Jenssen alias Biosphere. - Biosphere/DR
Publicité
Résumé

Aujourd’hui une chronique en forme de jeu musical avec Shenzhou, un album dans lequel l'artiste norvégien Biosphere sample quelques mesures d'oeuvres orchestrales d'un compositeur bien connu. Mais lequel ? 

En savoir plus

Le matériel de notre jeu est un disque d’un producteur de musique électronique norvégien nommé Biosphere. Sorti il y a 20 ans, en 2002, cet album intitulé Shenzhou a une particularité. En effet, chacun des 12 titres de ce disque repose sur quelques notes orchestrales composées à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle… Une mesure, quelques secondes d’un enregistrement classique sont récupérées par le producteur de musique électronique qui les fait jouer en boucle afin que le détail d’une partition devienne le cœur d’une nouvelle œuvre d'ambient music.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avez-vous reconnu quel compositeur et quelle œuvre orchestrale se cache derrière ce titre de Biosphere intitulé Spindrift ? Ceux qui ont trouvé, ne dites rien aux autres, je vous propose maintenant d’écouter l’œuvre originale samplé, c’est-à-dire prélevé par Biosphere. Je vous donne un indice : plage, lever du soleil, 1905.

Publicité
  • RÉPONSE

Vous l’avez ? Allez je ne vous fais pas mariner plus longtemps. Derrière ce balancement de notes pincées de harpes et ce thème frémissant se cache l’introduction non pas du Pergolèse mais de la Mer de Debussy. Le tout début, quasi-silencieux de la première esquisse symphonique « de l’aube à midi sur la mer ». Sans plus attendre, un autre extrait de ce disque. De quel ballet évoquant la Grèce antique, ce sample de Biosphere provient-il ?

À lire aussi : Le jeu de piste musical de Susumu Yokota

Là c’est très difficile parce qu’il s’agit d’un tout petit passage qui intervient en plein milieu d’une pièce dont on connait, il faut bien l’avouer, surtout le début. L’extrait utilisé par Biosphere provient en effet du Prélude à l’Après-Midi d’un Faune de Claude Debussy. Mais Biosphere n’a pas samplé l’arabesque de flûte introductive, il a pris un passage bien plus anecdotique et qui n’en demeure pas moins très beau, c’est celui-ci.

À lire aussi : Debussy au synthétiseur : « Snowflakes are dancing » d’Isao Tomita

En fait, la quasi-totalité des titres de Shenzhou repose sur un sample d’une œuvre de Debussy ! Tout l’album est un hommage au compositeur français. Ici on retrouve un bout de Rondes de Printemps… Là on devine quelques secondes du ballet Jeux…

À lire aussi : Moog rock : Le classique planant de Les Baxter

Le disque de Biosphere a plusieurs qualités. Outre sa beauté intrinsèque, Il permet aux spécialistes de Debussy de s’amuser à essayer de retrouver les extraits utilisés par Biosphere et surtout, grâce son effet de loop c’est-à-dire de répétition en anglais, mais aussi de loupe grossissante, ce disque nous permet d’apprécier d’autant plus des petits détails d’une partition qui nous rappellent à quel point Debussy était un orchestrateur de génie !

À lire aussi : Nova Cardinale : les scintillements baroques de Superpoze

Références

Programmation musicale

  • 08h21
    Davidsbündlertänze op 6 : Zart und singend
    Davidsbündlertänze op 6 : Zart und singend
    Robert Schumann
    Davidsbündlertänze op 6 : Zart und singend

    Interprètes Adam Laloum

    Album Schumann et Schubert : Oeuvres pour piano (2016)
    Label MIRARE (MIR299)

L'équipe

Max Dozolme
Max Dozolme
Max Dozolme
Production
Yassine Bouzar
Réalisation