Paillasse de Leoncavallo : un carnaval de reprises

Affiche de l'opéra Paillasse et portrait de Freddy Mercury.
Affiche de l'opéra Paillasse et portrait de Freddy Mercury. - Getty
Affiche de l'opéra Paillasse et portrait de Freddy Mercury. - Getty
Affiche de l'opéra Paillasse et portrait de Freddy Mercury. - Getty
Publicité

Découvrez Ruggero Leoncavallo, un compositeur que l'on connait surtout pour un opéra, son tout premier : Paillasse (1892). Une oeuvre singulière, inspirée d'un fait-divers et qui a connu des métamorphoses inattendues grâce aux Simpsons et à Queen...

L’originalité de Paillasse apparaît dès les premières mesures de l’ouvrage. Après une très brève introduction musicale, un acteur prend la parole. Il est habillé comme un personnage de la Commedia Dell’arte. Il se trouve derrière un rideau et s’adresse directement au public comme s’il était étranger à l'histoire qui va se jouer sous nos yeux. Il présente l’oeuvre que nous allons écouter et brise le quatrième mur, les frontières entre la fiction et la réalité.

MAXXI Classique
4 min

Le prologue de Paillasse est célèbre car il apparaît comme un manifeste du vérisme. Ce style d’opéra né à la fin du 19e siècle, proche du naturalisme français dans le sens où il met en scène des histoires du quotidien de manière réaliste. Les héros des opéras véristes comme Cavaleria Rusticana de Mascagni ou La Tosca de Puccini ne sont ni des dieux, ni des saints, ni des figures historiques, ce sont des gens du quotidien. Dans Paillasse, nous assistons à l’histoire tragique d’une comédienne assassinée pendant un spectacle par un autre comédien, amoureux d’elle et jaloux ! Ce comédien se nomme Canio et quelques minutes avant la représentation fatale, il souligne le paradoxe de son état. Si le comédien est triste à en pleurer, il doit pourtant mettre un masque et faire rire le public.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Vesti la giubba, Mets ton costume, est l’un des airs d’opéras les plus célèbres du monde. Cet aria a en effet connu un immense succès grâce aux enregistrements d’Enrico Caruso et c’est devenu un incontournable du répertoire de ténor. Un air tellement connu qu’il a eu le même été repris par un personnage des Simpsons, Tahiti Bob sur la scène d’un opéra à Naples.

MAXXI Classique
5 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Vesti la Giubba, l’air d’un assassin a aussi été repris par Spike Jones, un musicien et acteur américain qui avait l’habitude de massacrer de grands airs classiques ! Sur la mélodie de Leoncavallo, Spike Jones nous raconte comment il a assisté par hasard à une représentation de Paillasse en pensant qu’il s’agissait d’un spectacle de western. C’est ce qui explique l’arrangement parfois très country de la partition de Leoncavallo.

A côté des détournements loufoques des Simpsons et de Spike Jones on trouve aussi des citations un peu plus sérieuses de l’air de Leoncavallo. L’une des plus célèbres d’entre-toutes est sans doute celle d’un amoureux de l’opéra, le compositeur d’une Rhapsodie Bohémienne nommé Freddy Mercury qui plaçait en 1984 sa chanson It’s a Hard Life sous la protection de Paillasse et de Ruggero Leoncavallo !

MAXXI Classique
4 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Programmation musicale

  • 08h18
    A tisket, a tasket (with Chick Webb Orchestra)
    A tisket, a tasket (with Chick Webb Orchestra)
    Ella Fitzgerald (Compositeur, Chant)
    A tisket, a tasket (with Chick Webb Orchestra)

    Al Feldman (Compositeur), Chick Webb Orchestra

    Album How High the Moon ? (2022)
    Label Wagram (3596974079267)

L'équipe